Isoler une toiture en zinc : détails et informations

Isoler toiture zinc

Un document spécifique à suivre le DTU 40.41

Le Document Technique Unifié 40.41 est relatif à tout ce qui a trait aux toitures en zinc. Ce document de normes techniques du bâtiment comprend les dispositions de fixation des feuilles, ainsi que les principes d’étanchéité et de ventilation relatifs aux couvertures en zinc.

On y trouve une série d’informations, d’indications et de prescriptions sur les caractéristiques physiques, dimensionnelles, et méthodes de pose du zinc en toiture.

Vous devrez vous référer à ce document disponible auprès du CSTB pour toute question technique relative à l’isolation de votre toiture en zinc.

thumb-tack

Important

La toiture en zinc présente des incompatibilités connues avec d’autres matériaux, notamment le plâtre et les autres métaux. Veuillez vérifier la composition de votre isolant avant de le poser sur une toiture en zinc.

À savoir que l’aluminium ne fait pas partie des matériaux incompatibles avec le zinc, aussi il n’y a pas de contre-indication pour les isolants minces.

Une isolation à base de laine minérale est tout à fait compatible avec une toiture zinc, par exemple. C’est également le cas pour la plupart des isolants de toiture.

Les seuls contre indications possibles pourraient concerner des couches supplémentaires ou écrans. Renseignez-vous auprès du fabricant.

Isoler une toiture en zinc : la lame d’air ventilée

Le plus gros impératif et la plus grande particularité de la toiture en zinc est l’obligation de conserver une lame d’air ventilée entre l’isolant et le support de couverture. Elle doit être au minimum de 4 cm pour des rampants allant jusqu’à 12 m de longueur et de 6 cm au-delà.

Pour les constructions de région montagneuse situées à plus de 900 m d’altitude, il convient de prendre en compte ces conditions climatiques pour la conception et la réalisation de la toiture (étude thermique).

Pour y voir un peu plus clair sur cette problématique de la lame d’air ventilée :

  1. L’air contient toujours une certaine quantité de vapeur d’eau. Un phénomène de condensation apparaît lorsque le degré de saturation est atteint. Lorsque l’air contenu à l’intérieur d’un bâtiment arrive en contact avec la toiture, un phénomène de condensation apparaît si la température extérieure est plus froide. Le point où cette condensation se produit dans le complexe de toiture est appelé point de rosée. Il faut éviter que ce point de rosée n’apparaisse sur la sous-face du zinc ou éventuellement dans le matériau support non ventilé (support direct ou isolant).
  2. Le système de toiture froide doit toujours être encouragé, sauf avis technique.
  3. La lame d’air ménagée sous le support permet d’évacuer l’humidité due à la condensation interne. Cette lame d’air aura une épaisseur minimale de 40 mm, ou 60 mm si la longueur du rampant est supérieure à 12 mètres.
  4. Pour assurer une bonne circulation de l’air dans l’espace de ventilation ainsi ménagé, une entrée d’air à l’égout et une sortie d’air au faîtage devront être prévues.
  5. Pour le bardage, la lame d’air pourra être réduite jusqu’à 20 mm minimum.
  6. Quant aux conditions relatives au confort d’été, un isolant en laine minérale prévient tout autant contre les pénétrations du froid que contre les pénétrations de chaleur et cette protection est fonction de la résistance thermique mise en œuvre. À ce titre, une résistance thermique R= 5 m². K/W qui correspondait aux exigences de la RT2005 est insuffisante à respecter les exigences des bâtiments à basse consommation pour lesquels il convient de mettre en œuvre des résistances thermiques R supérieures ou égales à 8 m². K/W (label BBC).
  7. Une membrane d’étanchéité à l’air est également recommandée. Un pare-vapeur peut jouer le rôle de membrane d’étanchéité à l’air.
  8. Ces règles sont valables pour les locaux à faible ou moyenne hygrométrie. Dans le cas d’une hygrométrie élevée, la toiture en zinc n’est pas recommandée.

Ventiler la toiture en zinc 

La ventilation est assurée soit :

La ventilation est assurée soit :

  • par des chatières réparties sur l’ensemble de la couverture
  • par entrée et sortie linéaire (en partie basse et haute)
  • par des ouvertures en pignon à distance maxi 12 m.

La section totale des orifices de passage d’air doit être au moins égale à 1/3000ème de la surface projetée de la couverture sur un plan horizontal.

L’intérêt de l'ITE

Le zinc permet des solutions disolation par l’intérieur et par l’extérieur.

Pour répondre aux exigences de la RT2012, la toiture en zinc associée avec une isolation thermique par l’extérieur permet de limiter les ponts thermiques, l’une des principales causes de la déperdition énergétique.

Créant ainsi une enveloppe isolante et continue autour du bâti, isoler une toiture en zinc par l’extérieur est donc la solution la plus performante pour les bâtiments basse consommation (BBC).

Isolation acoustique de la toiture en zinc

La toiture en zinc connaît parfois des bruits d’impact (pluie et grêle).

Un isolant thermique épais (renforcement des exigences thermiques réglementaires) associé à un isolant acoustique est donc un apport de confort supplémentaire non négligeable dans le cas d’une toiture en zinc.

Isoler une toiture en zinc : détails et informations
4.7 (93.33%) 6 vote[s]