Hydrofuge de toiture : éviter la catastrophe

prix de Hydrofuge de toiture

Prix de l'hydrofugation de toiture 

Le coût d’une hydrofugation de toiture dépend :

  • de l’état de la toiture
  • si le démoussage et le nettoyage ont préalablement été effectués
  • de la surface
  • du matériau de couverture
  • du produit hydrofuge choisi
  • la facilité d'accès et de la sécurisation du chantier

Pour le dosage exact, le mieux reste de se référer aux indications inscrites sur le produit, mais prévoyez entre 0,2 et 1,5 litre par mètre carré.

Prix de l'hydrofugation de toiture au m2

Prix des hydrofuges de toiture en GSB

10-35 €

Prix de la réalisation de l'hydrofugation par un professionnel

25-30 €

Prix d'un traitement hydrofuge simple sur toiture propre

10-15 €

Prix de l'hydrofugation d'une toiture de 100 m2

5000 €

Les produits pour les professionnels sont à moitié prix, pour une qualité généralement au moins deux fois supérieure.

Si vous faites appel à un professionnel, le prix dépendra de la prestation, des produits utilisés et des interventions (avec ou sans nettoyage).

La plupart des spécialistes proposent un tarif pouvant aller de 15 € à 80 € le m².

Notre avis sur l'hydrofuge pour toiture

L’hydrofuge de toiture est un produit imperméabilisant posé à même la couverture pour aider le matériau à rejeter l’eau et mieux résister aux intempéries. Sa fonction est d’améliorer l’étanchéité du toit et de prolonger la durée de vie de celui-ci.

Les produits hydrofuges de toiture les plus aboutis limitent l’apparition de mousse sur la toiture et permettent qu’elle conserve un aspect neuf durant des années.

La pose de l’hydrofuge est optionnelle, mais peut aider à lutter contre la prolifération de végétaux (mousse, lichens, champignons…)

thumb-tack

Important

Il ne faut pas perdre de vue l’importance de l’étanchéité de votre toiture, et ne surtout pas considérer que la pose d’un hydrofuge suffise à remplacer l’écran d’étanchéité et la zinguerie !

Le remplacement complet d’une toiture est une opération coûteuse : un bon nettoyage, une rénovation des parties endommagées et un traitement à l’hydrofuge permettent de protéger son toit contre les intempéries et de lui redonner un coup de jeunesse. Une véritable alternative à la rénovation complète.

L’avis des experts de Guide Toiture sur les hydrofuges de toiture est positif, à condition de respecter votre matériau de couverture et d’appliquer le bon produit : on ne fait pas n’importe quoi avec les enduits pour imperméabiliser le toit et il est préférable de laisser la pose d’un hydrofuge de toiture à des spécialistes !

Attention : dans le cas d’infiltrations d’eau, ce produit n’est donc pas adapté. Avant d’opter pour ce traitement, il faut donc s’assurer de la bonne évacuation des eaux de pluie au moyen de gouttières performantes et de l’absence de fissures.


Apprenez-en également davantage sur 


Les différents hydrofuges de toiture hydrofuge acrylique, hydrofuge à base de solvant ou peinture hydrofuge ?

L’hydrofuge de toiture est généralement à base d’eau ou de résine acrylique siliconée.

Il existe deux types de traitement hydrofuge pour toiture : l’hydrofuge de surface, et celui qui pénètre. La tendance actuelle est à la seconde catégorie, plus durable et plus résistante.

Pour profiter du traitement hydrofuge pour rénover sa toiture, il existe des hydrofuges colorés : appliqué sur des tuiles qui ont perdu leur couleur ou des ardoises blanchies, il en ravivera la teinte.

Un produit hydrofuge filmogène durcit en séchant et recouvre la toiture d’une pellicule hydrofuge, un film dur capable de protéger la toiture en empêchant l’air et l’eau de passer.

Un hydrofuge à effet perlant demeure sur la surface lorsque l’eau se sera évaporée. Sans filmogène, il laisse respirer la toiture. C’est la formule la plus recommandée.

Le produit hydrofuge peut être :

  • Hydrofuge acrylique (à base d’eau) : inoffensif pour la santé et peut être appliqués sur des supports secs et légèrement humides. 
  • Hydrofuge à base de solvant : moins respectueux de l’environnement et ils doivent par contre être appliqués sur un support parfaitement sec.
  • Évitez la peinture hydrofuge, conçue essentiellement pour imperméabiliser la façade.

Il existe des produits hydrofuges adaptés aux différents matériaux : tuile en terre cuite, l’ardoise, la tuile béton, la lauze, le fibrociment ou encore le shingle.

Les hydrophobes : les « super hydrofuges »

Une nouvelle catégorie de produits hydrofuges pour toiture a vu le jour. Ce sont davantage des revêtements supplémentaires, hydrophobes, qui empêchent l’humidité de venir en contact avec les surfaces et qui sont autonettoyants, résistant à la corrosion, anti-moisissure, résistant à l’abrasion et aux UV.

Ils ne sont disponibles qu’auprès des professionnels, et dans des conditions de matériau de couverture (acier, aluminium, zinc) et de pente de toit bien particulières.

Ils éliminent tout besoin de nettoyage et empêchent la croissance de moisissures et d’algues, tout en maintenant la surface attrayante du métal pendant une période de temps considérablement prolongée.

Renseignez-vous auprès de votre spécialiste.


Apprenez-en également davantage sur 


La pose d’un hydrofuge de toiture

Plutôt que de pose d’un hydrofuge de toiture, il conviendrait en réalité de parler d’application d’hydrofuge, puisque c’est un produit qui s’applique.

Le traitement assez spécifique consiste en la pulvérisation ou encore l’application au rouleau d’un produit.

Les produits proposés, à condition d’associer le bon produit au bon matériau, permettent de rendre la surface de votre toit déperlante, tout en lui permettant de respirer.

La pose d’un hydrofuge ne suffira pas à réparer une toiture qui souffre d’infiltrations ou de problèmes d’humidité : il faudra préalablement remplacer les tuiles cassées, repositionner les tuiles déplacées et refaire les joints endommagés.

Le traitement par hydrofugation ne doit en aucun cas se faire sans avoir préalablement effectué le nettoyage et le démoussage, du toit, des chéneaux et gouttières.


Poser un hydrofuge sur un toit non préparé va entraîner un résultat de mauvaise qualité.

Le produit s’applique soir par pulvérisation à l’aide d’un appareil professionnel, soit au rouleau. L’artisan qui applique le produit devra revêtir un masque de protection.

L’hydrofuge s’applique par temps sec, sans vent ni sans chaleur extrême. Il est préférable d’attendre que les feuilles des arbres aient fini de tomber.

On applique 2 couches de produit : la première pour protéger le toit des invasions végétales, la seconde pour renforcer l’étanchéité du toit. Il est nécessaire de laisser le produit s’imprégner au moins 24 heures entre les deux couches.

La toiture doit être couverte de manière uniforme, inutile d’engorger le toit. Si vous oubliez une zone, cela va entraîner une faiblesse dans l’étanchéité du toit.

Les étapes de traitement sont les suivantes :

  • Mélangez bien le produit en respectant les doses prescrites sur la notice d’utilisation.
  • Laissez poser 24 heures ou plus, selon les recommandations du fabricant.
  • Posez ensuite une seconde couche jusqu’à saturation de la surface en évitant les coulures.
  • À l’issue de l’hydrofugation, on procédera à un test : si on arrose le toit, l’eau ne doit pas s’imprégner dans le revêtement, mais au contraire glisser dessus.

Pour lutter contre les problèmes d’humidité, les professionnels de la toiture recommandent de procéder au traitement hydrofuge des murs et de la toiture. L’hydrofuge s’emploie sur les murs intérieurs dont les matériaux sont sujets aux problèmes d’humidité et extérieurs.

Dans l’idéal, l’opération est à renouveler tous les 5 ans.

La pose d’un hydrofuge pour toiture est un travail périlleux pour votre sécurité et qui requiert un soin particulier et une bonne connaissance des matériaux et techniques d’application.

N’hésitez pas à demander un devis d’hydrofuge pour toiture aux experts de Guide Toiture.

Hydrofuger soi-même sa toiture ?

Les hydrofuges non professionnels disponibles sur le marché ne sont pas toujours respectueux de l’environnement, et ne laissent pas tous respirer la toiture. Ils ne sont pas garantis ni contre le maintien de la teinte ni contre l’efficacité dans le temps. Il s’agit plus de produits de type revêtement. Notez que l’utilisation de ces produits modifiera l’aspect de la surface.

SI vous souhaitez toutefois hydrofuger vous-même votre toiture, il vous faudra choisir un produit adapté à votre matériau de couverture, et à la méthode d’application que vous choisirez (rouleau ou pulvérisateur).

Des tarifs dégressifs 
Si vous faites appel à un professionnel, plus les prestations réalisées seront nombreuses (nettoyage, démoussage, traitement) plus les tarifs seront avantageux.

20 litres d’hydrofuge chez Leroy Merlin, Sika ou Castorama coûtent environ135 €. Le pistolet de pulvérisation, très spécifique, peut coûter jusqu’à 100 €. À quoi il faut ajouter l’échelle, les protections et les équipements de sécurité.

Si vous réalisez le traitement vous même, veillez à bien vous équiper pour éviter toute chute.


Apprenez-en également davantage sur