Mur acrotère : pose, importance et norme (2022)

Qu’est-ce qu’un mur acrotère ? Définition d’un terme technique propre aux toitures-terrasses ou toitures plates.

Le mur acrotère est indispensable dans le cas de toitures sans pente.

Fonctions, mise en œuvre d’un mur acrotère, et comment régler une fois pour toutes les problèmes d’étanchéité d’un mur acrotère.

mur acrotère

Qu’est-ce qu’un mur acrotère : définition

L’acrotère a une fonction bien particulière dans l’architecture des bâtiments. Dans l’antiquité, un mur acrotère désignait un socle de soutien aux ornements d’un fronton. Ou un mur piédestal pour soutenir les éléments lourds susceptibles de se « décrocher » d’un fronton architectural.

Plus proche de notre époque, l’acrotère ou mur acrotère est ce que nous appelons aussi parfois un parapet. C’est à dire un muret en maçonnerie pleine, ou dosseret, servant de balustrade sur une terrasse en hauteur (toiture-terrasse) ou une toiture plate destinée à recevoir des piétons. Un muret acrotère contre les chutes.

Mais d’un point de vue technique, c’est aussi un muret situé en bordure de toitures-terrasses (acrotère de toiture-terrasse) qui permet le relevé d’étanchéité en prolongeant le mur de façade jusqu’au toit-terrasse, toiture plate ou à faible pente (acrotère de toit plat). Que la toiture soit accessible ou non (acrotère de balcon). L’acrotère de toiture en pente ne se justifie pas techniquement.

On appelle aussi le mur acrotère « relevé d’étanchéité » entre professionnels de la construction.

À quoi sert un mur acrotère ?

Le mur acrotères est donc un élément technique de la toiture-terrasse, plate ou de faible pente.

Sa première fonction est d’assurer l’étanchéité du toit-terrasse (accessible ou pas). Pour ce faire, les éléments et revêtements d’étanchéité de la façade sont prolongés verticalement au-dessus de la surface du toit, sur la face interne de l’acrotère.

Cela permet de ne pas avoir d’angle dans la construction, qui compliquerait ou fragiliserait la liaison d’étanchéité et le raccord mur-toiture. Le mur acrotère permet de limiter les infiltrations d’eau et les risques d’accumulation d’eau et de ponts thermiques

Il en va de même pour l’isolation que pour l’étanchéité : le mur acrotère renforce l’isolation de la façade en hauteur.

Esthétiquement, le mur acrotère permet de cacher certains éléments techniques.

Les consoles d’acrotère, enfin, permettent l’entretien des façades sans avoir à monter d’échafaudages depuis le sol.

Important

Le rôle sécuritaire de l’acrotère est mitigé : bien qu’on ait tendance à confondre parapet et garde-corps de sécurité, l’acrotère s’installe aussi sur les toits plats non accessibles, mais surtout la hauteur basse de l’acrotère (30 cm) ne constitue en rien une sécurité antichute suffisante ! Pour remplir pleinement sa fonctionnalité anti-chute, il faut surmonter l’acrotère d’un garde-corps aux normes.

Dimension d’un acrotère de toit-terrasse

L’acrotère est un muret plein qui comprend de la maçonnerie et des éléments d’étanchéité et d’isolation.

On distingue deux types d’acrotères :

  • l’acrotère bas : entre 15 et 30 cm au-dessus de la protection d’étanchéité. Sachant que la hauteur minimum d’acrotère est de 15 cm.
  • l’acrotère haut : lorsque le muret dépasse 30 cm de hauteur. La hauteur d’acrotère toit plat
    maximale est de 1 m à partir de la face supérieure du plancher de terrasse.

L’acrotère est-il obligatoire sur un toit-terrasse ?

Oui, le relevé d’étanchéité est obligatoire dans la construction d’un toit-terrasse.

Il est indispensable pour prévenir la pénétration de l’eau et empêcher les infiltrations en périphérie des terrasses revêtues de membranes bitumineuses (DTU série 43.1 jusqu’à 5 et 43.11) et de membranes synthétiques. Un toit plat sans acrotère court de gros risques d’infiltrations.

Non seulement l’acrotère est donc indispensable, mais l’est aussi la protection en tête des relevés (engravure, couvertine, becquets, solins métalliques…).

Qui plus est, sachez que la RT 2012 et la RE 2020 renforcent les exigences en matière d’isolation des acrotères.

Comment construire un mur acrotère ?

La construction d’un acrotère ne s’improvise pas : 1 cas sur 2 des sinistres en toitures-terrasses provient d’un défaut de construction de l’acrotère ou d’une mauvaise protection de celui-ci.

La construction de l’acrotère doit se faire selon les normes, avis techniques et recommandations inscrites dans les DTU (Documents Techniques Unifiés) :

  • DTU 20.12 : Gros œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d’étanchéité
  • DTU 43.1 : Étanchéité des toitures-terrasses et toitures inclinées avec éléments porteurs en maçonnerie en climat de plaine
  • DTU 43.3 : Mise en œuvre des toitures en tôles d’acier nervurées avec revêtement d’étanchéité
  • DTU 43.4 : Toitures en éléments porteurs en bois et panneaux dérivés du bois avec revêtements d’étanchéité
  • DTU 43.5 : Réfection des ouvrages d’étanchéité des toitures-terrasses ou inclinées…
acrotère coupe
mur acrotère toit plat

L’acrotère doit :

  • être soudés à bonne température sur un support sec et propre pour bien adhérer à son support
  • avoir une protection de tête durable et efficace, résistant notamment à la pluie, à la stagnation, aux eaux de ruissellement et à l’humidité par capillarité entre le support béton et le revêtement d’étanchéité
  • avoir une hauteur insuffisante, tenant compte notamment du tassement de la toiture végétalisée
    résister aux chocs thermiques (isolation acrotère)
  • avoir un joint de fractionnement périphérique bien étudié, adhérent sur un support monolithique sans franchissement
  • être protégé en son somment par un dispositif efficace écartant les eaux de ruissellement.

Les matériaux de construction et d’étanchéité de la face intérieure doivent être aux normes et résister aux efforts de traction, en plus d’utiliser des armatures efficaces.

En cas de fixation de garde-corps sur acrotère ou de gouttière acrotère, des précautions s’imposent.

Un contrat d’entretien annuel souscrit auprès d’une entreprise spécialisée garantira leur tenue dans le temps.

Ce peut être un acrotère en béton coulé ou plus rarement en terre cuite.

Il est également possible de construire un relevé d’étanchéité en brique acrotère. La brique acrotère est une brique à bancher de 20 cm d’épaisseur qui assure aux constructions en briques de terre cuite des façades parfaitement homogènes. 

Dans tous les cas, des matériaux résistant à une forte carbonatation. Un acrotère en bois ne sera possible que sur une maison ossature bois et un acrotère en aluminium est un abus de langage : c’est la couvertine qui est en métal.

Enfin, si la toiture-terrasse est accessible, il faut que l’acrotère soit surmonté de garde-corps ancrés dans sa partie bétonnée.

Important

Attention : le mur acrotère doit être solidaire de l’élément porteur, donc être élevé en même temps que la façade. On ne construit pas un acrotère a posteriori !

détail acrotère ossature bois

Détail acrotère ossature bois

couvertine acrotère

La couvertine, pour l’étanchéité d’un mur acrotère

L’ennemi numéro 1 et la fonction première du mur acrotère de toit plat est l’étanchéité. Il est donc impératif d’assurer la protection la plus efficace du mur acrotère contre les eaux de pluie avec une couvertine.

La couvertine est un profilé métallique en acier ou aluminium avec un profil en U permettant de protéger les acrotères et avec eux les façades et toitures.

La couvertine acrotère pour toiture-terrasse a un côté mâle et un côté femelle : les profilés s’emboîtent les uns dans les autres, pouvant donc être adaptés en longueur sans découpe. La fixation des couvertines d’acrotère se fait avec des pattes en acier galvanisé ou par un collage sur toute la surface.

De manière générale, la couvertine ou l’habillage d’étanchéité du sommet de l’acrotère doit présenter une pente d’au moins 5 % (3°).

Outre l’utilisation d’une couvertine, la protection des acrotères peut se faire grâce à une membrane en bitume élastomère armée et une bande de rives ou bande de solins.

Une fois l’installation faite, il ne faut surtout pas négliger l’importance d’un diagnostic d’étanchéité régulier pour évaluer son efficacité.

Pour ce genre de travaux, vous pouvez solliciter les services d’un professionnel pour assurer une réalisation dans le respect des normes de sécurité.

En cas de pose d’un garde-corps sur le mur acrotère, le percement des couvertines menace la préservation de l’étanchéité de la coiffe d’acrotère. Un professionnel saura vous guider sur la meilleure technique.

Quel prix pour un acrotère ?

Comptez globalement entre 50 et 75 € le ml pour le devis de réalisation d'un mur acrotère (qui sera toujours inclus dans les travaux de construction globaux dès le départ) : 

  • Prix d’une couvertine en acier galvanisé14 € à 24 €/ml selon l’épaisseur.
  • Prix d’une couvertine en alu à partir de 20 €/ml
  • Prix d’une couvertine d’angle à partir de 60 €/ml.

Comparez les tarifs des couvreurs