Comment isoler efficacement une toiture en fibrociment ?

Isoler toiture fibrociment

Avantages du fibrociment

La toiture en fibrociment a plusieurs atouts

  •  elle est légère et économique notamment
  •  La toiture en fibrociment résiste assez bien au gel et à la chaleur
  • elle est imperméable
  • elle peut absorber une partie de l’humidité et ne constitue pas du tout, seule, un bon isolant thermique ou phonique.

On utilise le fibrociment en toiture soit sous forme de plaques ondulées fibrociment, soit en tuile fibrociment, soit en ardoise photovoltaïque en fibrociment, soit comme sous toiture en fibrociment pour tuile canal (ce qui assurer ou renforce l’étanchéité d’une toiture en tuiles canal), soit en sous toiture pour toiture végétalisée…

Certaines plaques ondulées en fibrociment contiennent une isolation en sous-face : en réalité la sous-face intègre un isolant mince en aluminium, mais on l’utilise pour les locaux agricoles d’élevage et pour isoler au minimum les animaux du froid, mais en aucun cas cela ne suffira pour une habitation ou un usage « humain ».

Les toitures en fibrociment doivent être souvent entretenues ou rénovées, car elles s’abîment avec le temps et les intempéries, perdant les qualités isolantes de départ. Les plaques de fibrociment deviennent poreuses, il faut donc alors envisager la rénovation du toit en fibrociment.

Le toit en fibrociment présente une faille en matière d’étanchéité au vent due à sa forme géométrique. Pour pallier cette situation, il importe de bien isoler sa toiture en fibrociment.

L’importance de l’étanchéité 

Pour supprimer les ponts thermiques d’une toiture en fibrociment que l’on souhaite isoler, le choix d’une membrane en polyéthylène étanche à l’air s’impose en termes d’étanchéité. Fixée à l’aide d’un ruban adhésif double face sur les profilés d’ossature, elle recouvre l’intégralité du rampant en débordant sur les surfaces adjacentes. Les lés doivent impérativement se chevaucher avec application d’un adhésif universel sur le joint. Les débordements périphériques se collent à l’aide d’un mastic de fixation en cartouche.

De type hygrorégulante, la membrane, mise en œuvre ici, intègre une microstructure qui se ferme l’hiver pour faire barrage à la vapeur d’eau provenant de l’habitation. L’été, la microstructure s’ouvre afin de laisser l’humidité s’évacuer au-dehors et favoriser l’assèchement des éléments de construction.

Des adhésifs spéciaux (jonctions courbes) sont disponibles pour isoler le pourtour des canalisations et des gaines électriques devant passer à travers la membrane d’étanchéité.


Apprenez-en également davantage sur 


Cas des toitures en fibrociment amianté

Il faut distinguer le fibrociment produit avant 1997 et le fibrociment produit après cette date. Le fibrociment de toiture produit avant 1997 contient possiblement de l’amiante. C’est un cas particulier.

bomb
Isoler toiture fibrociment

L’inhalation d’amiante est toxique pour la santé et entraîne de nombreuses pathologies pulmonaires comme l’asbestose, la fibrose pulmonaire et le cancer de la plèvre ou broncho-pulmonaire qui se manifestant généralement après une exposition prolongée aux poussières d’amiante.

C’est la raison pour laquelle la fabrication ou la mise en vente des produits amiantés furent interdites à partir de 1997. Le fibrociment de toiture produit après cette date est dépourvu d’amiante et ne pose aucune contrainte particulière liée à ce matériau toxique.

On ne peut pas isoler ce type de toiture en fibrociment amianté : il faut la déposer, ou la faire encapsuler, mais dans les deux cas, aucun travail de modification ou d’isolation ne peut être envisagé sur une toiture amiantée.

Si votre toiture en fibrociment a été posée avant 1997, il convient de faire procéder à un diagnostic par un professionnel qui vous dira si votre toiture doit être désamiantée (enlevée ou encapsulée) ou si vous pouvez la garder en l’état.

thumb-tack

Important

Aucune modification ne peut être faite sur une toiture en fibrociment amianté : ni coupe, ni ponçage, ni perçage. On ne peut donc pas isoler une toiture en fibrociment amianté.

Dans tous les cas, si vous n’êtes pas certain de la présence ou non d’amiante dans votre toiture en fibrociment : faites réaliser un diagnostic amiante avant d’envisager tout travail d’isolation de toiture en fibrociment !


Apprenez-en également davantage sur 


Isoler une toiture en plaques fibrociment ondulées

avantages de la toiture en fibro ciment

Généralement les toitures en plaques de fibrociment ondulé se retrouvent sur les annexes de type garages, ateliers, hangars, etc. Les plaques ondulées en fibrociment sont à la fois pratiques et économiques.

On peut toutefois vouloir isoler ces locaux pour préserver au sec et à une température constante ce qu’on y stocke. Ou pour une utilisation semi-habitée (atelier par exemple).

En quel cas, généralement, pour isoler ces annexes, il faut isoler la toiture en fibrociment par l’intérieur, on peut ensuite facilement remplacer les plaques de fibrociment le moment voulu sans toucher à l’isolant ni à l’habillage du rampant.

Un toit  constitué de plaques ondulées, peut être isolé de l’extérieur avec un système de surcouverture (Isolation Thermique Extérieure). Cette solution évite le démontage de l’ancienne couverture, assure une protection durable et permet d’isoler de façon simple l’ensemble du toit.

Vous pouvez aussi réaliser une ossature suspendue parallèlement au rampant, sur laquelle vous pourrez visser des panneaux isolants.

Il existe plus généralement 3 méthodes pour isoler une toiture en fibrociment :

  • la mousse polyuréthane (peu esthétique, mais efficace)
  • le bois (plus esthétique, mais plus technique)
  • la laine de verre (si vous avez une structure sous toiture avec pannes).

Isoler avec de la mousse polyuréthane

Isoler une toiture en fibrociment est une opération plus fréquente dans le secteur industriel, ce type de couverture étant surtout installé dans les entrepôts et lieux de stockage.

Un isolant type mousse est généralement posé par projection, et comble les fissures et interstices qui laissent passer les courants d’air dans la toiture en fibrociment des locaux industriels.

mousse polyuréthane

Cette mousse n’absorbe pas l’eau, laisse s’évacuer l’humidité et sèche très rapidement.

La mousse polyuréthane expansive permet de calfeutrer et d’isoler la majorité des matériaux et présente l’avantage d’épouser parfaitement les formes de la structure dans laquelle il est inséré. En revanche, le résultat n’est pas très esthétique.

  1. Vérifiez la fixation des tôles avant l’injection, car la mousse expansive pourrait les déplacer ou les soulever
  2. Assurez-vous que la mousse injectée sous le relief des tôles ondulées ne coule pas derrière

Un aérosol de 500 ml de mousse coûte entre 6 et 10 €. 1 l de mousse donne environ 35-40 l en expansion libre.

Nos conseils de pros pour isoler une toiture en fibrociment

  • L’isolant ne doit pas être comprimé verticalement sous peine de déformer la tôle ondulée.
  • Couper l’isolant 1 cm plus large que l’espacement entre les pannes, pour qu’il se maintienne de lui-même par compression.
  • La laine de verre de 160 mm est livrée en rouleau de L. 3,50 x l. 1,20 m. Le découper en trois ou quatre morceaux, plus faciles à manipuler.
  • Dérouler de l’adhésif double face sur toute la longueur des montants et des profilés de rives. Poser et appliquer la membrane d’étanchéité sur l’adhésif. Au niveau des jonctions, respecter un chevauchement minimal de 5 cm.
  • La continuité de l’isolation est essentielle pour limiter les ponts thermiques entre les murs et le plafond.

Les étapes à respecter pour Isoler avec du bois

  1. Disposez une planche de bois sur la tranche de la tôle
  2. Reportez le motif de la tôle sur le bois et découpez le motif avec une scie sauteuse
  3. Placez la planche découpée sous la tôle ondulée en réduisant au mieux le vide
  4. Pour améliorer l’étanchéité à l’air, ajoutez un cordon de silicone
  5. Assurez-vous d’utiliser un bois traité contre l’humidité
  6. Entre les planches de bois, vous pourrez ensuite insérer de l’isolant sous forme de mousse polyuréthane ou de laine de verre.

La laine de verre sous toiture

  1. La couche nue (sans pare-vapeur) de la laine de verre vient s’insérer entre les pannes de la charpente. Elle se met en place après le montage de l’ossature métallique destinée à supporter les plaques d’habillage en fibrociment du rampant.
  2. La seconde couche, revêtue de papier kraft, se pose transversalement à la première en appui sur les montants d’ossature. Dans le cas où la première couche n’est pas nue, il faut impérativement perforer le pare-vapeur avec un cutter pour éviter la condensation et le pourrissement de la charpente.
  3. Appliquer en couches croisées.
edit

L’isolation ainsi constituée affiche une résistance thermique (R) de 6,65 m2.K/W, très supérieure aux exigences minimales de la RT (réglementation thermique) pour les combles aménagés (R = 4). 


Apprenez-en également davantage sur