Toiture en bois : pose, prix, réglementations et informations

Les toitures en bois ont longtemps été utilisées dans les régions montagnardes. Puis elles sont un peu tombées aux oubliettes à mesure que le prix du bois est monté et que les tuiles se sont avérées moins chères et plus faciles à entretenir.

exemple de maison avec toiture en bois

Prix d’une toiture en bois au m²

Type de travaux

Prix de la toiture en bois au m²

Prix du bois pour toiture (selon l'essence)

15-100 €

Prix des tuiles de toiture en bois

30 €

Prix de bardeaux de toiture en bois sur mesure

50 €

Prix d'une toiture en bois composite au m2

10-20 €

Prix d'une planche de rives en bois pour toiture (4m.)

25 €

Selon le matériau et l’épaisseur, comptez entre 2,5 m² et 2,7 m² à plat pour couvrir 1 m² de toiture.

Les planches de rives en bois pour toiture (partie latérale d’un pan de toiture) sont généralement en bois peint ou habillé de zinc ou aluminium pour les toitures en bois.

Généralement le bois en toiture est réservé aux constructions de caractère, comme les chalets, les maisons recouvertes de bardeaux de bois, ou les cabanes et cabanons. Ou alors pour les architectures volontairement rustiques, dans les régions où l’on s’approvisionne facilement en bois…

Mais les toitures en bois connaissent aujourd’hui un regain d’intérêt, surtout dans la construction durable et écologique. Une toiture en bois est 100 % recyclable.

Tavaillons (tuiles en bois) et bardeaux en bois

Il existe deux formes de couvertures de toiture en bois :

  • les toitures en tuiles de bois (appelées tavaillons)
  • les toitures en bardeaux de bois massif

Les bardeaux de bois sont fabriqués semi-industriellement alors que les tavaillons (tuiles de bois) font toujours l’objet d’une fabrication plus artisanale.

Le savez-vous ?

Les deux existent dans plusieurs essences de bois, selon la région : toiture en mélèze dans le sud, toiture en épicéa dans les Alpes, toiture en pin dans les Alpes et Savoie, toiture en chataigner ou toiture en chêne dans l'ouest, toiture en acacia ou toiture en hêtre dans les Pyrénées, toiture en cèdre un peu partout...

On trouve également des bardeaux en bois composite (fibres de bois ou nanocellulose et résines). Ils sont moins chers à l’achat, performant sur le plan thermique et phonique, mais un peu moins esthétique que le bois naturel massif.

La toiture en bois apporte du cachet et un style chaleureux et rustique, le tout donne beaucoup d’esthétique. En vieillissant, le bois grisonne et prend une couleur argentée, très prisée, également par les architectes des maisons contemporaines qui apprécient particulièrement ce look.

thumb-tack

Le bois massif est un excellent isolant thermique et phonique qui optimise le confort de vie.

Le principal gage de longévité d’une toiture en bois est son entretien, plus exigeant que l’entretien des autres toitures. Certaines toitures en bois peuvent durer plus d’un siècle (chataigner, chêne…) à condition d’être régulièrement et soigneusement entretenues.

Les bardeaux en bois, comme les tavaillons, peuvent recouvrir la toiture, mais aussi les façades d’une maison, comme l’ardoise ou le zinc : on les utilise aussi en bardage de bois.

Les dimensions des bardeaux de bois et des tuiles de bois (tavaillons) varient selon la région, leur forme également (rectangulaires, côté arrondi, losange…).

Généralement, les bardeaux de bois ont une longueur comprise entre 20 et 60 cm, et une largeur entre 6 et 30 cm pour une épaisseur de 5 mm ou plus. Tandis que les tuiles en bois sont plus effilées, avec 10 à 14 cm de large pour environ 45 cm de long et une épaisseur plus fine : de 15 à 20 mm.

thumb-tack

Important

De nos jours, on choisit du bois éco-certifié selon le référentiel PEFC ou FSC, deux labels qui garantissent que le bois est issu de forêts européennes gérées durablement.

La pose des toitures et bardages en bois est une technique laissée à des couvreurs spécialisés et certains menuisiers ou charpentiers qui possèdent ce savoir-faire très particulier.


Apprenez-en également davantage sur 


Avantages et inconvénients d’une toiture en bois

pose de toiture en bois

Le bois est moins utilisé que les autres matériaux de toiture, car il demande beaucoup d’entretien.

Il doit être traité contre l’humidité, la moisissure, la mousse et les insectes xylophages, tout particulièrement les termites et autres petites bêtes pouvant se faufiler dans la toiture.

De même, si vous voulez garder à votre toiture en bois une teinte bien particulière et éviter qu’elle ne grisonne, il faut régulièrement la teindre et la protéger des UV et des intempéries.

Le bois reste un matériau de couvertures assez cher à l’achat (et surtout à la pose) et parfois il faut faire réaliser les bardeaux ou tuiles en bois sur mesure.

La pose d’une toiture en bois nécessite un minimum de 35 ° de pente, car le bois n’est pas « glissant » et retiendrait sinon la neige et la pluie.

Au nombre de ses avantages, la toiture en bois est un excellent isolant thermique et phonique. Le bois résiste très bien au vent, au gel et aux chocs (projections, grêle, branchages…) Il est également très solide pour un poids pourtant léger, qui ménagera votre charpente.

La toiture en bois est 100 % écologique : les ressources forestières françaises sont encore sous exploitées (on importe bien souvent le bois) et le bois est recyclable, sans traitement chimique ou industriel.

Certaines essences de bois sont imputrescibles (à condition d’être bien entretenues) et une toiture en bois peut durer plus de 120 ans !

Quel bois choisir pour sa toiture ?

Le choix du bois pour sa toiture se fera essentiellement par rapport à la région dans laquelle on habite et la production locale.

Certaines essences sont plus sensibles aux parasites, les feuillus sont plus appréciés par les lyctus et les résineux par les capricornes, bien qu’ils soient aussi les bois de charpente les plus robustes.

  • Le chêne offre une grande résistance mécanique et il est extrêmement résistant, facilement disponible. Utilisé aussi bien pour les menuiseries extérieures qu’intérieures : charpente, bardage, bardeaux de toiture, lambris, escalier, terrasse, meuble, parquet… Le chêne est un bois acide et tannique. Son prix fait partie des prix les plus élevés.
  • Le châtaignier est un bois à faible rétractabilité qui résiste bien aux flexions, son parfum tannique fera fuir les araignées ! Attention, en séchant il peut subir une rétractation plus ou moins importante, surtout si vous chauffez beaucoup sous combles.
  • Le hêtre est un bois stable et très résistant à la compression. Sa durabilité fait partie des plus faibles. Son prix reste assez élevé. Il est plutôt utilisé pour les menuiseries intérieures, parquet, meuble, lambris, escalier et cintrage.
  • Le frêne, le peuplier, l’aulne et le hêtre sont plutôt réservés à la menuiserie intérieure, pour le bardage, le parquet, les meubles, lambris, etc.
  • Bon marché, le pin sylvestre, l’épicéa, le douglas, le pin laricio, le pin maritime, le pin des landes... sont des bois résistants qui sont donc souvent utilisés pour les voliges et les tasseaux en charpente et pour les toitures en bois.

Pour être certain de faire le bon choix, il convient de sélectionner un bois répondant à la norme NF. D’après celle-ci, le bois doit être de catégorie 2 ou 3, c’est-à-dire que son degré d’humidité doit être compris entre 13 et 17 %.

Conseils de pose des bardeaux de toiture

Toiture en bois

La pose d’une sous-couverture est nécessaire avant la pose des bardeaux en bois. Cette sous-couverture empêche toute infiltration d’eau, en cas de neige poudreuse par exemple.

  • 1
    Les bardeaux ou tuiles en bois doivent toujours être posés avec le fil du bois parallèle au sens de la pente. Les joints verticaux doivent être décalés et non alignés sur trois rangs successifs. On fixe les bardeaux par deux pointes ou trois au maximum.
  • 2
    Les bardeaux doivent se superposer sur deux, trois ou quatre couches selon l’inclinaison. Une fine lame d’air est laissée en dessous. Chaque bardeau est soigneusement choisi pour coller le plus possible à la couche du dessous. Sa largeur doit couvrir la jointure du dessous voire deux.
  • 3
    Avant de poser les bardeaux de bois, la toiture doit être préparée : la première couche de liteaux, écran de sous toiture, deuxième couche de liteaux par dessus l’écran de sous-toiture, puis premier rang de bardeaux ou tavaillons en bois par chevauchement, du bas vers le haut.
  • 4
    Avant de poser les bardeaux de bois, la toiture doit être préparée : la première couche de liteaux, écran de sous toiture, deuxième couche de liteaux par dessus l’écran de sous-toiture, puis premier rang de bardeaux ou tavaillons en bois par chevauchement, du bas vers le haut.

Au faîtage de votre toiture en bois, les joints doivent être alternés et il faut utiliser des clous plus longs que sur les versants de manière à pénétrer la poutre faîtière.

Entretien et réparation d’une toiture en bois

Si vous êtes à l’aise avec le travail du bois et suffisamment équipé, sachez qu’il est possible de fabriquer soi-même ses bardeaux en bois. Cela vous permettra d’obtenir des bardeaux de bois ou tuiles en bois sur mesure. Attention, le poids des tuiles ne doit pas dépasser 20 à 25 kg au m2.

Astuce
Les anciens avaient pour habitude de retourner les tuiles de bois vieillies, ce qui leur permettait de gagner un demi-siècle supplémentaire de bons et loyaux services.

Avec le temps, la toiture en bois prend une teinte gris-argenté. À vous de déterminer si cette teinte vous intéresse ou non (n’oubliez jamais de vérifier si votre PLU autorise les toitures en bois !)

Si vous voulez garder la teinte du bois d’origine, il faudra le traiter au moins une fois tous les deux ans. Vous devrez également protéger votre toiture en bois contre les insectes et contre la mousse.

Toiture en bois : pose, prix, réglementations et informations
4.5 (90.77%) 13 vote[s]