Noue de toiture : intérêt, pose, prix et types (2023)

Une noue de toiture se trouve à l’endroit que se retrouvent deux versants d’une toiture. C’est un élément délicat à réaliser, car de sa conception dépend l’étanchéité de l’ensemble de la toiture.

Ce guide complet sur les noues de toiture vous explique les différents types de noue, leur intérêt, leur pose et leur prix.

Noue de toiture

Qu’est-ce que la noue sur une toiture ?

Une noue est l’endroit où se rejoignent deux pans de toiture en formant un angle rentrant, compris entre 180° et 360°.

Une noue de toiture a la particularité d’être une partie qui reçoit beaucoup d’eau de pluie, puisqu’elle se trouve à l’intersection de deux pans de toit. Elle présente une faiblesse mécanique qui nécessite un renforcement et une attention particulière pour assurer l’étanchéité de l’ensemble de la toiture. On l’appelle aussi noue d’étanchéité. En effet, les eaux pluviales se rejoignent à l’endroit de la noue de la toiture pour s’écouler ensuite vers les gouttières ou les chéneaux.

À quoi sert une noue de toiture ?

La noue de toiture a plusieurs avantages :

  • Elle protège votre habitation des infiltrations d’humidité ;
  • Elle permet de recueillir et évacuer les eaux de pluie venant des pans du toit ;
  • Elle prolonge la durée de vie de votre toiture.

De plus, une noue de toiture n’exige aucun entretien particulier.

Les types de noues de toiture

Il existe plusieurs types de noue : ordinaire, à crémaillère, ouverte ou fermée.

  • La noue ouverte peut être recouverte avec tous type de matériaux. Il est essentiel de ne pas recouvrir au plus près de l’axe de la noue afin de laisse un espace suffisant pour l’écoulement des eaux et le nettoyage. La largeur de la noue dépend de la surface des pans de toit. Une noue ronde ouverte présente un arrondi dans l’angle rejoignant les deux pans de toiture.
  • La noue fermée doit être réalisée avec des matériaux plats : tuile plate, ardoise, lauze ou bardeau (couverture de tuile canal, tuile romane, tuile à emboitement ou tuile de Marseille). Les tuiles recouvrent totalement l’espace de jointure entre les deux pans de toit. Les tranchis des tuiles s’alignent sur l’axe de la noue.

Il existe deux types de noue de toiture en fonction du degré des pentes du toit :

  • La noue ordinaire conçue pour les toitures formées par deux pans de même pente ou avec une différence de pente n’excédant pas plus de 15 degrés ;
  • La noue à crémaillère ou noue en échiquier pour les toitures comprenant des pans de plus de 15 degrés de pente. Le principe est de renforcer le pan le plus plat en inclinant plus fortement la ligne de la noue à son endroit.
Exemple de chéneau avec une noue de toit

Comment choisir une noue de toiture ?

Une noue peut être industrialisée ou artisanale :

  • une noue artisanale est tranchée de manière à former un angle : le « double tranchis des tuiles ». On intercale alors des petites pièces en métal entre les tuiles. On parle également de noue ouverte à deux tranchis ;
  • une noue industrialisée est directement moulée en une pièce unique en terre cuite ou en béton.

Quels matériaux utiliser pour une noue ?

Une noue de toiture est réalisée en métal. Le zinc, l’aluminium et le cuivre sont les plus courants, mais le zinc reste le plus populaire.

  • Une noue de toiture en cuivre est durable et très résistante. Son coût est plus élevé que les autres matériaux ;
  • Une noue de toiture en zinc ne rouille pas et résiste bien aux intempéries. Il s’agit d’une bonne alternative enter le cuivre et l’alu ;
  • Une noue de toiture en aluminium est ignifugée et peut durer jusqu’à 50 ans sans problème. Elle est aussi la moins couteuse.

Comment faire une noue de toiture ?

Il est conseillé de confier la réalisation d’une noue de toiture à un professionnel expérimenté. Il vous accompagnera dans le choix du type de noue qui convient le mieux à votre toiture.

La pose d’une noue de toiture

Au préalable, la charpente doit être conçue de manière qu’une noue puisse être installée.

  • Un voligeage jointif est d’abord réalisé ;
  • Un revêtement métallique est posé en étant fixé sur les liteaux ;
  • L’étanchéité est assurée par recouvrement : les tuiles sont découpées aux bonnes dimensions afin de recouvrir partiellement le métal ;
  • Elles sont ensuite posées ;
  • En rive de noue, il faut couper les tuiles de façon qu’elles soient parallèles à l’axe de la noue, en biais.

À noter : une noue de toiture peut aussi être recouverte par des bardeaux.

Les dimensions du recouvrement de la partie métallique

Les dimensions de la partie qui recouvre le métal dépendent du type de tuiles utilisé :

  • Tuiles à emboitement et à glissement : au moins 8 cm ;
  • Tuiles plates en terre cuite ou en béton : 6 cm ;
  • Distance entre les tuiles de rive en biseau : au moins 8 cm (norme NF DTU de la série 40).

La qualité de la réalisation de ce recouvrement permet d’éviter les remontées d’humidité.

La distance entre les tuiles de rives de la noue est importante à respecter

  • pour éviter que des déchets végétaux et autres débris ne s’accumulent au niveau de la noue ;
  • pour empêcher des remontées d’humidité et les dégâts qu’elle entraîne.

Le prix d’une noue de toiture

Le prix d’une noue dépend de différents critères dont notamment son type (ordinaire ou en crémaillère), son matériau (zinc, alu ou cuivre le plus souvent) et sa longueur.

Voici quelques exemples de prix :

  • noue en aluminium : 8 € à 20 € le mètre environ
  • noue en zinc : 13 € à 25 € le mètre environ
  • noue en cuivre : de 20 € à 30 € le mètre environ

Le coût de pose d’une noue est généralement compris entre 20 € et 50 € le mètre linéaire en moyenne. Ce coût varie selon l’artisan couvreur, la hauteur du toit, le type de noue et la complexité de la pose.

Comparez les Tarifs de Couvreurs & Artisans en ligne