Toiture photovoltaïque : usages, prix, réglementation et caractéristiques

Fonctionnement d’une toiture photovoltaïque

Une toiture photovoltaïque est composée de panneaux ou de tuiles solaires, grâce auxquels l’énergie scolaire est captée et transformée en électricité.

La source d’énergie est donc durable, et gratuite, ce qui permet de faire baisser considérablement sa consommation électrique, pour le chauffage par exemple.

En revanche il faut savoir que convertir sa toiture en photovoltaïque constitue un investissement assez lourd.

Toutefois il existe des aides d’une part, et si votre captation est suffisante et que vous disposez d’un surplus électrique, vous pouvez le revendre.

Une toiture photovoltaïque est composée de :

  • modules photovoltaïques : cellules sous forme de tuiles ou panneaux qui recueillent les photons solaires
  • un onduleur : transforme le courant continu en courant alternatif
  • une batterie : permet de stocker l’électricité recueillie 

Le dispositif de la toiture photovoltaïque est écologique, renouvelable, non polluant, propre, silencieux, et n’occasionne aucune gêne sonore ni visuelle.

Tuiles photovoltaïques ou panneaux solaires ?

Toiture photovoltaique

Les capteurs solaires pour toiture photovoltaïque se présentent sous deux formes :

  • les tuiles photovoltaïques sont imperméables et isolantes. Il en existe en verre qui se placent sous le toit et servent à récupérer la chaleur, et un modèle intégré, comme un panneau solaire
  • les panneaux photovoltaïques qui sont soit posés sur la toiture (ISB) soit intégrés dans la couverture existante (IAB)

Le constituant principal des cellules photovoltaïques est le silicium ( amorphe, polycristallin ou monocristallin. Le silicium amorphe est le plus économique, mais son rendement est très faible (6 %).

Le silicium polycristallin a un rendement entre 12 et 14 % avec un coût intermédiaire. Enfin, le silicium monocristallin a le rendement le plus élevé (17 %), mais a un proportionellement important.

Les tuiles photovoltaïques sont couvertes de cellules et d’un verre trempé de protection, qui assure l’étanchéité de la toiture, possède les mêmes avantages que les panneaux solaires classiques, et les rend 3 fois plus solides que les tuiles traditionnelles en terre cuite.

On trouve actuellement sur le marché :

  • la tuile solaire lisse en céramique (rendement plus faible)
  • l’ardoise avec panneaux solaires intégrés plus large, plus esthétique
  • la tuile en verre texturé (adaptée aux maisons écologiques)
  • la tuile solaire invisible (technologie assez récente et un peu plus chère que les autres)
  • la tuile solaire toscane
  • certains fabricants proposent des modèles de tuiles solaires thermiques qui captent le soleil pour le transformer en chauffage.

À la différence des panneaux solaires classiques, les tuiles solaires ont des garanties dépassant 30 ans, mais aussi des garanties contre les fluctuations et les aléas météorologiques.

La pose de ces matériaux est également plus facile et peut être réalisée par un artisan couvreur. Les tuiles sont reliées entre elles grâce à des connecteurs étanches.

Les panneaux photovoltaïques sont plus fragiles et moins esthétiques, mais plus performants : il vous faudra 10 fois plus de surface de tuiles pour produire la même quantité d’électricité que des panneaux solaires

Dans les régions ou les chutes de neige sont importantes toutefois, les panneaux photovoltaïques de toiture, du fait de leur surépaisseur, peuvent empêcher la neige de s’évacuer.

Les panneaux solaires doivent être fixés à la charpente. Les tuiles s'intègrent beaucoup plus facilement à la toiture, sans compromettre l'étanchéité.

Les panneaux solaires sont généralement garantis 20 ans.


Apprenez-en également davantage sur 


Réglementation et conseils sur la toiture photovoltaïque

La toiture photovoltaïque est soumise à une réglementation assez stricte. Les travaux d’installation de toitures photovoltaïques doivent suivre les règles du Plan Local d’Urbanisme (PLU). Avant de vous lancer, il convient de vérifier avant tout la compatibilité d’une installation solaire avec votre toiture.

L’installation de panneaux solaires est impossible sur certains types de toitures : zinc, lauze, shingle, les tuiles en goudron ou le chaume. La modification de votre toiture par ajout de panneaux peut engendrer des problèmes d’étanchéité sur ce genre de toitures qui sont incompatibles avec l’IAB (introduction de tuyaux et câbles, etc.).

Du fait de la présence d’amiante sur les toitures en fibrociment amianté, même en bon état, sont interdits tout perçage ou retouche partielle de toit. Pas de panneaux photovoltaïques sur les toitures en fibrociment amianté par conséquent.

L’isolation de toiture par revêtement multicouche rend également impossible la pose de panneaux photovoltaïques.

1 m² de panneaux solaires pèse entre 16 et 22 kg en fonction de la marque et du système d’intégration : vérifiez si la structure de votre toiture peut supporter cette charge supplémentaire et la pression due au vent.

L’installation de panneaux solaires sur les toitures végétalisées est complexe et suppose une étude précise de faisabilité : surdimensionnement,  surchauffe, ombrage occasionné par les panneaux solaires, gestion des eaux, poids des panneaux solaires... Mieux vaut consulter un bureau d'études avant de vous lancer.

La pose d’une toiture photovoltaïque

La pose d’une toiture photovoltaïque

La pose d'une toiture solaire est trop délicate et trop complexe pour être entreprise soi-même : vous devrez consulter un installateur de panneaux solaires photovoltaïques pour l'étude de faisabilité et la pose.

Les panneaux solaires doivent toujours être posés orientés vers le sud. Il existe de panneaux solaires de toiture orientables, qui suivent le soleil, mais ils sont très chers et encore rares sur le marché. Il reste toutefois possible d’installer des panneaux solaires avec une orientation est, sud-est, sud-ouest ou ouest, même si la captation sera moins importante. Toutes les orientations nord, nord-ouest et nord-est sont insuffisamment efficaces.

Afin de produire un maximum d’électricité photovoltaïque, vos panneaux solaires doivent idéalement avoir une inclinaison de 30 à 35 °, mais les panneaux solaires installés avec un angle compris entre 0 et 60 ° sont parfaitement viables. Même sur une toiture plate, mais les panneaux seront toujours légèrement inclinés.

La présence d’ombres (arbres, cheminée, monuments hauts à proximité comme immeubles ou clochers) peut faire baisser le rendement du panneau solaire photovoltaïque, thermiques ou aérovoltaïque.

Un panneau solaire photovoltaïque mesure en moyenne 1 m de largeur sur 1m60 de longueur. Une installation de 3 kWc représente une surface d’environ 20 m².

Il y a deux méthodes de pose des panneaux photovoltaïques :

  • installation intégrée au bâti (IAB)
  • l'intégration simplifiée au bâti (ISB), ou surimposition

Installation in​​​​​tégrée au bâti (IAB)

Le tarif d’achat de votre électricité est maintenant identique que vos panneaux soient intégrés au bâti ou en surimposition. L’installation IAB permet de remplacer intégralement la couverture de votre toiture par des panneaux photovoltaïques, et ainsi économiser en matériaux. Ce mode d’installation est particulièrement intéressant si vous faites construire votre maison ou si vous faites refaire l’intégralité de votre toiture.

thumb-tack

Important

Attention aux offres de « kits panneaux solaires » trop alléchantes !

Une véritable installation de toiture photovoltaïque doit comprendre les panneaux, le câblage, l’onduleur, une batterie, la pose, le raccordement, la garantie pendant au moins 20 ans et les démarches administratives !

La surimposition

Toiture photovoltaique

Les panneaux solaires sont simplement installés au-dessus de votre toiture. Ils produisent de l’électricité, mais ne se substituent pas au toit.

Cette solution est privilégiée pour l’autoconsommation, car il est possible de réaliser des installations en surimposition sur les toitures plates.

Par ailleurs, elle est moins onéreuse que l’Intégration au bâti. Enfin, la surimposition aère mieux les panneaux et limite les problèmes d’étanchéité.

  • Le coût d’installation d’un panneau solaire photovoltaïque en IAB est de l’ordre de 3 000 à 4 000 €/kWc.
  • Le coût d’une installation de toiture photovoltaïque en ISB est de 1,8 à 2,5 € par Wc pour une puissance comprise entre 9 et 36 kWc. Pour une puissance de 100 à 250 kWc, il sera compris entre 1,2 et 1,5 € le Wc.

exclamation-triangle

Attention toutefois aux travaux supplémentaires selon la nature de votre toiture : travaux d’étanchéité, renforcement de votre charpente…


Apprenez-en également davantage sur 


Prix au m² de la toiture photovoltaïque 

Le prix d'une toiture photovoltaïque dépend principalement de la marque et de la puissance des capteurs solaires.

Dans le prix global de l’installation d’une toiture photovoltaïque, ce sont les panneaux solaires qui coûtent le plus, mais la batterie est également assez onéreuse.

Le coût d’une toiture photovoltaïque se pondère toutefois en prenant en compte les aides financières, les économies d’énergie et l’éventuelle revente d’électricité.

Prix d'une toiture photovoltaique au m2

Prix des tuiles photovoltaïques

900-2000 €

Prix des panneaux solaires

250-300 €

Prix des tuiles photovoltaïques Tesla au Wc

5 €

Prix des tuiles photovoltaïques Dyaqua au Wc

7 €

Prix des tuiles photovoltaïques Imerys au Wc

10 €

Prix d'une toiture photovoltaïque pour obtenir
3 kWc

9000-13000 €

Prix d'une toiture photovoltaïque pour obtenir 
6 kWc

15000-20000 €

Prix de l'installation d'une toiture photovoltaïque tout compris

25000 €

Exemples de devis pour une toiture photovoltaïque

  • 15 modules sunpower 327 W : 6000 €
  • Coffret avec onduleur et parafoudre aux normes NFC 15-100 garantie 5 ans constructeur :  2700 €
  • Système d'intégration bacacier tuile PV avec écran sous toiture + pose aux normes DTU : 810 €
  • Raccourcis ERDF et passage pour conseil : 150 €
  • Pose : 3500 €

TOTAL : 13 160 €

  • 10 tuiles solaires 300 W + 
  • 1 onduleur sans transformateur max 3.500w double travers triphasé +
  • Intégration et étanchéité +
  • Coffret ac DC avec sectionneur parafoudre  : 8700 €
  • Pose : 1 300 €

TOTAL : 10 000 €

Prix d’entretien toiture photovoltaïque

Au prix d’achat de votre toiture photovoltaïque, il faudra ajouter un coût d’entretien des panneaux solaires​ :

  • de 1 000 à 2 000 € tous les 10 ans pour remplacer l’onduleur
  • environ 65 € tous les ans : pour le tarif d’utilisation du réseau public d’électricité (TURPE) facturé par le réseau électrique

Apprenez-en également davantage sur 


    Les aides financières pour toiture photovoltaïque

    • Taux de TVA réduit à 10 %
    • Aides de l’ANAH
    • Aides des collectivités territoriales

    Les conditions pour profiter de ces aides financières sont :

    • faire installer vos panneaux solaires par des professionnels RGE qualifiés Quali’PV
    • votre logement doit être achevé depuis plus de deux ans
    • votre installation photovoltaïque doit avoir une puissance nominale inférieure ou égale à 3 kW.

    Votre toiture photovoltaïque gratuite : la location de toiture agricole ou industrielle

    Une option intéressante est la location de votre toiture pour panneaux photovoltaïques : si vous disposez d’une grande surface de toiture (bâtiments agricoles ou industriels) et d’un pan hors de tout vis-à-vis, idéalement orienté sud, vous avez la possibilité de louer cette surface à un investisseur qui financera l’installation et l’exploitation des panneaux photovoltaïques, contre un loyer annuel qu’il vous reversera.

    Une location de toiture vous permettra donc de percevoir un complément de revenu ou de refaire votre toiture gratuitement : après une période de 20 à 30 ans en moyenne, vous devenez propriétaire des panneaux solaires.

    Des entreprises comme Solareo vous proposent de rénover gratuitement votre toiture et de remplacer votre ancienne couverture par des panneaux photovoltaïques.

    L’entreprise prend en charge l’ensemble des coûts du projet : dépose de l’ancienne couverture, renfort de charpente et installation de panneaux photovoltaïques.

    La prime à l'autoconsommation photovoltaïque

    Depuis l’arrêté du 9 mai 2007, une prime pour l’installation de panneaux photovoltaïques est attribuée en autoconsommation avec revente  du surplus.

    Son montant dépend de la puissance installée :
    • 390 €/kWc pour une puissance <3 kWc.
    • 290 €/kWc pour une puissance >9 kWc
    Cette prime est demandée lors du raccordement et reversée ensuite par l’entité qui achète l’électricité au producteur. Son versement est échelonné sur 5 ans.

    Le rendement d’une toiture photovoltaïque

    La ou les entreprises locales de distribution d’énergie ont l’obligation de racheter l’électricité provenant de l’installation photovoltaïque de tout particulier en faisant la demande.

    1 m2 de tuiles photovoltaïques produit environ 100 kWh par an.

    Vous bénéficiez du meilleur tarif de revente, soit 157 € / MWh pour une installation de moins de 3 kWc et 185 € / MWh pour une installation d’une puissance comprise entre 3 et 9 kWc.

    Revenus issus de la vente d'électricité
    Les revenus engendrés par cette activité ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu si votre installation a une puissance inférieure ou égale à 3 kWc, si vous disposez d’un raccordement au réseau public en 2 points au plus et si vous êtes un particulier.

    Si l’une de ces conditions n’est pas remplie, vous devez déclarer le produit de la vente de votre électricité en tant que BIC.

    Apprenez-en également davantage sur 


    Toiture photovoltaïque : usages, prix, réglementation et caractéristiques
    4.8 (96%) 5 vote[s]