Toiture en tôle : budget, étapes de pose et réglementation

Toiture en tôle

Prix d’une toiture en tôle

Le prix d’une toiture en tôle est définitivement son atout numéro un. Le prix de la toiture en tôle au m² sera aux alentours de 60 €, pose comprise. Le prix d’une toiture bac acier est généralement de 15 à 30 € le m² (hors pose).

Prix de la toiture en tôle au m2

Prix de l’isolation d’une toiture en tôle

40 €

Prix d'une plaque de tôle ondulée

15-40 €

Prix d'une toiture en tôle imitation tuile non isolée

8-15 €

Prix d’un panneau sandwich pour toiture en tôle

20-40 €

Prix d'une feuille de tôle pour toiture bac acier

3-11 €

Prix d'un bardeau de tôle

5-10 €

Prix d’un bac acier simple peau (hors pose)

10-15 €

Prix d’un bac acier joint debout (hors pose)

12-17 €

Prix d’un bac acier double peau (hors pose)

15-20 €

Prix d’un bac acier imitation tuiles (hors pose)

10-25 €

Prix d’un bac acier sandwich (hors pose)

25-60 €

Avantages et inconvénients d’une toiture en tôle

Par toiture en tôle, on entend : toiture métallique (en zinc ou en acier en fonction des modèles) en plaques ondulées

Les points forts de la toiture tôle

  • La tôle est  légère. À ces titres, une toiture en tôle est appréciée pour sa facilité de pose et son prix abordable et constituera un revêtement parfait pour certains bâtiments : ateliers, garages, entrepôts, abris de jardin…
  • La toiture en tôle s’adapte à différents types de toitures, comme les toitures arrondies ou toitures en pente forte. Elle est imperméable et peut supporter le poids d’une personne (pour l’entretien). 
  • La toiture en tôle a une durée de vie qui peut aller de 10 à 30 ans.
  • Au point de vue esthétique, la toiture en tôle est disponible avec plusieurs coloris et des imitations tuile. La tôle est parfaitement étanche, insensible aux champignons ou aux termites.
  • C’est l’un des revêtements de toiture les plus économiques.

Les points faibles de la toiture tôle

  • Le manque de résistance et la mauvaise isolation de la tôle, associée à son esthétique un peu bon marché, en font un matériau délaissé pour les habitations : la toiture en tôle est réservée aux bâtiments secondaires.
  • La toiture en tôle souffre d’une mauvaise isolation phonique (pluie, grêle) et thermique : la tôle laisse passer le chaud et le froid. Pour les bâtiments habités qui auraient une toiture en tôle, une double couche d’isolation phonique et thermique devra être posée. 
  • De nombreux PLU refusent le recours à une toiture en tôle : vérifiez auprès de votre mairie. L’esthétique de la tôle est effectivement un peu rustre. Elle est sensible à la corrosion, donc déconseillée en bord de mer.

Avantages et inconvénients du bac acier 

  • La toiture bac acier est bon marché et légère, et relativement bien résistante aux intempéries. Son entretien est facile du fait que mousses et lichens ne s’y installent pas. Le poids léger de la toiture bac acier la rend idéale pour les petites constructions comme pour les grands hangars ou entrepôts.
  • À moindres frais, le bac acier de toit permet d’imiter la tuile ou l’ardoise sur une construction annexe (véranda ou abri de jardin par exemple).
  • Cependant l’inconvénient principal du bac acier tient dans son isolation, phonique et thermique. Le bac acier est un mauvais isolant thermique et crée de la condensation (simple peau). Pour une couverture de toit résidentielle il faudra donc opter pour un bac acier sandwich ou un bac acier double peau au minimum.
  • Les toitures en bac acier ne sont pas autorisées dans toutes les communes. Consultez votre PLU.

Les différents types de tôles pour toiture

La tôle est l’alternative au bardeau d’asphalte (shingle) que l’on emploie aujourd’hui pour couvrir les toits en pente.

Il existe des toitures en tôle composée de plusieurs matériaux :

  • la toiture en tôle d’acier galvanisé, ou peint
  • la toiture en tôle d’aluminium
  • la toiture en tôle d’acier inoxydable (chère)
  • la toiture en tôle de cuivre (rare, chère)

La tôle ondulée pour toiture

Sa forme ondulée est caractéristique. Les plaques ondulées pour toitures de tôle sont généralement traitées contre la corrosion. Pour les zones côtières, choisissez de la tôle pour toiture avec un laquage plus épais pour une plus grande résistance à la corrosion.

 La forme ondulée des panneaux permet une ventilation entre la charpente et les sections de toiture et permet aux panneaux de se chevaucher tout en formant un joint qui ne laissera pas passer l’eau.

La tôle imitation tuile

La tôle imitation tuile est une toiture en tôle qui imite l’apparence de la tuile. On parle également de bac acier imitation tuile pour désigner cette couverture de toit. Il s’agit d’un panneau d’acier galvanisé, d’environ 1 m², embouti de manière à adopter le relief de tuiles, imbriquées les unes dans les autres. Elle est ensuite peinte pour imiter la couleur des tuiles et on lui ajoute parfois un fini granuleux pour un meilleur effet trompe-l’œil.

La tôle imitation tuile est utilisée dans le cadre d’une rénovation, on l’utilise par exemple pour remplacer une toiture en fibrociment, lorsqu’on souhaite à aménager un garage en pièce à vivre ou lorsqu’on veut aménager son abri de jardin.

Les panneaux sandwich pour toiture en tôle

Ce type de bac acier avec couche isolante (polyuréthane, polystyrène, etc.) Il est mieux adapté à un local habité, comme un atelier ou un garage. Les panneaux sandwich en tôle existent dans une grande variété de couleurs (noir, graphite, rouge, marron, vert, bleu), d’apparence (lisse, avec grain, effet vieilli) et de formes (tuiles rondes, tuiles plates, etc.).

Les plaques ondulées bitumées

Toiture en tôle

Les plaques ondulées bitumées sont des éléments de couverture de forme rectangulaire et de couleur rouge et ocre, ou bien noire et verte. On les appelle aussi « plaque de goudron » ou « flexotuile ». Elles sont également utilisées en rénovation pour alléger et étanchéifier une toiture.

Leur couleur n’altère pas l’aspect extérieur d’une couverture en tuiles rondes dont elles divisent par deux le poids de la couverture. 

Elles résistent mal à la chaleur et se déforment. Elles nécessitent un voligeage pour leur pose ou un empannage, car elles plient au fil du temps ou sous leur propre poids.


Apprenez-en également davantage sur 


Le bac acier (toiture bac acier)

toiture bac acier (3)
toiture bac acier (6)

Qu’est-ce qu’un bac acier ?
Le bac acier est une plaque de tôle fabriquée industriellement et personnalisable. Il s’agit d’un matériau de construction utilisé très largement en construction de puis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Un bac acier peut être utilisé en toiture et couverture de toit, tant pour assurer l’étanchéité du toit que sa couverture traditionnelle (voire son isolation dans certaines conditions).

Mais on utilise aussi le bac acier également en bardage de façades (bardage architectural, panneaux sandwich…) et en structure/plancher (planchers secs ou collaborants, pannes, faux plafonds…)

En d’autres termes, il s’agit d’une grande plaque de tôle  laquelle on peut donner n’importe quelles forme, finition, couleur, ou caractéristiques thermiques avec un traitement ou une superposition de couches.

On utilise énormément le bac acier dans les secteurs industriels ou agricoles, car ce sont des panneaux légers qui s’emboîtent très facilement, et permettent de réaliser aussi bien une toiture qu’une façade, très rapidement !

Un panneau bac acier de toiture peut être en tôle ondulée, imitation tuiles, nervuré en U, imitation ardoise, transparent, cintré…. La longueur d’un bac acier peut aller jusqu’à 10 mètres de large (en une seule pièce).

L’acier utilisé pour ces éléments de toiture est un alliage de fer et plus rarement de l’acier inoxydable.

 Les caractéristiques de la tôle bac acier

  • Pente : une toiture bac acier doit avoir une pente de 5 % minimum et de 15 % maximum. L’écoulement des eaux pluviales est ainsi garanti.
  • Traitements : les bacs acier font l’objet de traitements distincts contre l’oxydation, le sel, l’humidité, le feu, les UV… Ainsi que des traitements esthétiques par peinture, pressage, martelage, chimiques, etc.
  • Épaisseur : l’épaisseur du panneau va déterminer son poids, sa résistance et son prix, son utilisation également (bardage de façade, de toiture, ou structure).

    Pour les bacs aciers toiture, on utilisera un bac acier simple peau (faible épaisseur, pas d’isolation), un bac acier joint debout (joint galvanisé et fixation invisible), un bac acier double peau (acier+isolant+profilé, surtout en rénovation), un bac acier imitation tuiles ou ardoises (pour l’effet esthétique, mais sans les propriétés des « vrais » matériaux), ou un bac acier sandwich (pour une isolation satisfaisante), principalement.

La marque Bacacier

La marque Bacacier est une référence de l’univers sidérurgique et du bâtiment métallique depuis de très nombreuses années (1995).

Bacacier produit et commercialise en France des éléments pour le
bardage acier des façades et des toits, et a su redonner aux architectes un intérêt pour ce matériau, avec de nouveaux profilés, de nouvelles formes, de nouvelles utilisations…

toiture bac acier (2)

Elle a participé à l’engouement du look indus notamment grâce à sa collaboration avec le designer Philippe Starck.

La pose d’une toiture en tôle

Toiture en tôle pose

La toiture en tôle ou bac acier peut entraîner de la condensation, il faudra toujours lui associer un écran de sous-toiture pour tôle (ou opter pour des plaques hauts de gamme, traitées anti-condensation).

Une toiture en acier se pose sur une charpente en bois, à l’aide de vis. Utiliser des vis galvanisées pour la fixation. En cas de trou qui dépasserait la jointure, reboucher celui-ci avec du mastic pour assurer l’étanchéité.

Il est important de bien faire attention au motif lors de la découpe des plaques en tôle imitation tuiles, et d’effectuer la découpe à la grignoteuse (pour ne pas trop abîmer le revêtement et créer des zones de rouille). Certains accessoires petits et légers peuvent être fixés à l’aide de mastic silicone.

La pose des tôles sur un toit doit être effectuée rangée par rangée, en débutant par le bas de la toiture.

Chaque plaque de toiture en tôle doit recouvrir la précédente de 20 centimètres minimum.

Comment poser soi-même une toiture en tôle ?

  1. Mesurez le toit en prévoyant les pertes liées aux découpes.
  2. Installez une membrane pour protéger le toit des infiltrations d’eau.
  3. Installez les solins sur les bordures de toit et sur les pignons, puis installez les noues avec des clous.
  4. Posez la première plaque, ave un débord du mur de façade de 20 cm. 
  5. La tôle suivante est posée avec 20 cm de recouvrement sur la précédente
  6. Pour fixer les tôles, on peut utiliser des vis à filet spécial ou des tire-fond galvanisés.
  7. Marquez les points de perçage, bien régulièrement, dans l’axe médian des plaques. Laissez un espace de 30 cm entre les vis sur l’ensemble du panneau.
  8. Percez des avant-trous dans la tôle.
  9. Serrez les vis, pas trop pour ne pas écraser l’onde.
  10. Rebouchez les éventuels trous dans la tôle au mastic.
  11. L'entretien d'une toiture en tôle est minimal : brossez une fois tous les 2 ans les saletés et surveillez les joints.

Les étapes de pose du bac acier

  1. La pose d’un bac acier en toiture se fait toujours du bas vers le haut, et à contre vent.
  2. Le bac acier se fixe avec des tirefonds sur les liteaux et des rondelles-joints contre l’humidité et la corrosion.
  3. Les plaques de bac acier de toit doivent être correctement superposées.
  4.  Pour bien isoler un bac acier

    Les toits en bac acier simple peau peuvent malheureusement souffrir de problèmes d’étanchéité à l’air, de froid, de condensation et de mauvaise isolation phonique. Si votre PLU vous permet d’opter pour une toiture bac acier, vous devrez choisir un modèle de fabricant bac acier multicouche et avec des options et traitements supplémentaires (isolation, absorbant phonique, anti-condensation…)

    Les toitures bac acier sont souvent associées à un bardage bois sur les murs : Le bac acier assure l’étanchéité et le bois l’isolation. 

Important

La tôle ondulée se perce toujours au sommet d’une onde et non dans un creux, sinon gare aux infiltrations !

pose toiture bac acier
poser bac acier

Poser une toiture en tôle : les bonnes fixations

Fixer une plaque de tôle sur du bois :
Pré percer la plaque puis fixer par tirefond à bourrer ou à visser en terminant par un vissage au moyen d’une clé.

Fixer une plaque de tôle avec une vis autoperceuse :
Dans ce cas il est inutile de pré percer. Les vis autoperceuses avec rondelle EPDM sont idéales en termes d’étanchéité. Il existe des vis autoperceuses spéciales panne métallique.

Fixer une plaque de tôle sur une structure métallique :
Utiliser un crochet avec boulon. Le crochet se place sous la panne métallique pour soutenir la plaque et le boulon se visse par dessus en maintien.

Attention au serrage : le serrage des fixations de plaques de tôle ondulée doit être modéré, l’élément d’étanchéité doit être légèrement écrasé et l’élément de liaison immobilisé, mais en aucun cas il ne faut écraser la plaque.


Si une fixation se révèle trop peu serrée, la toiture rencontrera des problèmes d’étanchéité. Utilisez si possible des visseuses munies de butées de profondeur pour éviter l’endommagement des plaques. Pendant le processus, évitez d’écraser les plaques de tôle avec votre poids, et utilisez une échelle de couvreur.


Apprenez-en également davantage sur