Guide paratonnerre : protégez votre toiture de la foudre

paratonnerre proteger foudre

Comment fonctionne un paratonnerre ?

Un paratonnerre est un dispositif de protection contre la foudre.

 

On installe les paratonnerres le plus haut possible sur la toiture, en général en haut des cheminées.


Le fonctionnement du paratonnerre est celui d’une pointe qui attire la foudre et les éclairs, pour en capter l’énergie et la conduire directement à la terre, protégeant ainsi le reste de votre toiture, et toute votre maison.


Un paratonnerre agit donc comme une sorte d’appât à foudre en métal, qui redirige l’énergie électrique (100 millions de volts !) dans le sol grâce à des conducteurs de descente, évitant ainsi tout dégât.


principe paratonnerre
paratonnerre sur toit

La zone protégée par le paratonnerre est celle de la surface du toit. Il ne « captera » donc pas la foudre qui tombe en dehors de votre toiture. Il est donc toujours possible que la foudre touche le périmètre proche ou le bas de votre habitation.

Paratonnerre ou parafoudre ?

Il ne faut pas confondre paratonnerre et parafoudre (ou pare-foudre, ou encore parasurtenseur).

  • Le paratonnerre redirige la foudre vers la terre. Le paratonnerre protège le bâtiment (distance de protection d’un paratonnerre), tandis que le parafoudre protège l’installation électrique uniquement.
  • Le parafoudre limite les surtensions atmosphériques grâce à un système électronique placé à l’intérieur du réseau. Un peu comme une sorte de gros interrupteur. Le parafoudre se pose directement sur le circuit électrique pour le protéger des surtensions dues à un orage.

On considère cependant que même si paratonnerre et parafoudre assurent une bonne protection du bâtiment et de l’installation contre la foudre, ils ne sont pas 100 % sans risques : seule une véritable cage de Faraday  serait une enveloppe 100 % sécurisante. Il faudrait alors construire une sorte de cage électrique et métallique, en cuivre, tout autour du bâtiment !

Ce qui ne se fait jamais, sauf pour des bâtiments très particuliers et sensibles.

parafoudre

ATTENTION : si vous équipez votre maison d’un paratonnerre, l’installation d’un parafoudre est obligatoire

L’inventeur du paratonnerre

Qui a inventé le paratonnerre ? C’est le très célèbre Benjamin Franklin, père de l’Amérique et passionné de tous les phénomènes liés à l’électricité, qui a inventé le principe du paratonnerre.


Historiquement, on se réfère à la fameuse « expérience du cerf-volant de Franklin » du 15 juin 1752 : un cerf-volant métallique relié au sol par des fils de cuivre, qui « capte la foudre ».


À l’époque de nombreux monuments et clochers d’église étaient régulièrement touchés par la foudre et suivis d’incendie…

Pourquoi installer un paratonnerre ?

maison touchée par la foudre

La foudre qui s’abat sur une maison, c’est une onde électrique extrêmement puissante qui s’abat et va engendrer :

  • engendrer de très importantes pannes électriques ou électroniques
  • des incendies
  • des électrocutions des personnes
  • des dégradations importantes de la structure du bâtiment et de sa toiture

Le paratonnerre protège aussi bien le bâtiment que ses habitants.

Le paratonnerre est-il obligatoire ?

La loi n° 76 663 du 28 janvier 1993 concernant la protection contre la foudre des installations classées, rend obligatoire l’installation de paratonnerres sur les clochers, immeubles de grandes hauteurs, tours…


La réglementation relative au paratonnerre prévoit que dans certains cas « Tous les établissements doivent être protégés contre la foudre au moyen d’un paratonnerre, installé conformément à la norme NFC17-100. »

Le paratonnerre est donc obligatoire :


  • sur les établissements recevant du public (ERP), notamment les hôtels-restaurants d’altitude, refuges de montagne, etc.
  • sur les établissements de culte
  • sur les immeubles de grande hauteur (IGH) : à plus de 28 mètres du sol
  • sur les établissements qui mettent en œuvre des courants électriques : centrales électriques, stations… ou stockant des produits particulièrement inflammables
  • sur les Installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE)
  • sur les installations nucléaires (SEVESO)
  • sur les silos

Si votre habitation ne fait pas partie de ces catégories, l’installation d’un paratonnerre n’est pas obligatoire.

paratonnerre obligation

Le code d’installation des paratonnerres et l’ensemble des dispositifs de sécurité électrique sont régis en France par la norme NFC15-100, qui rend obligatoire la pose d’un parafoudre dans les maisons proches (moins de 50 m) d’une antenne de téléphonie mobile, d’une église, d’un édifice métallique type pont.
Le paratonnerre lui n’est obligatoire que dans très peu de cas.

Comment protéger sa maison en cas de foudre ?

Outre le parafoudre ou le paratonnerre, il existe quelques façons simples de protéger votre toiture de la foudre, en particulier si vous habitez dans une zone géographique sensible, en haute montagne ou avec des orages fréquents :

  • Débranchez en priorité la télévision (risque d’implosion)
  • Débranchez vos appareils électriques pendant l’orage
  • Éloignez-vous de tous les objets métalliques : robinetterie, grilles, volets en métal, tôle…
  • En cas d’orages violents, ne prenez pas de douche ou de bain : vous risqueriez une électrocution
  • Équipez vos prises électriques (et en priorité vos multiprises !) de protection parafoudre
  • Faites installer un parafoudre sur votre tableau électrique : il protégera votre installation électrique des surtensions
  • Fermex les portes et fenêtres : cela limitera les risques que la foudre frappe l’intérieur de votre habitation
  • N’utilisez pas votre ligne de téléphone fixe

Sur le site de Keraunos, vous pourrez trouver des informations sur la carte des orages et zones à foudre fréquente grâce aux données de l’Observatoire français des tornades et orages violents. 

Les différents types de paratonnerres

Il existe plusieurs types de paratonnerres, ou Installations extérieures de Protection Foudre (IEPF).

Toutes ont pour but de protéger les bâtiments contre les impacts de foudre directs en capturant la foudre puis en la dirigeant la foudre vers la terre à l’aide de conducteurs descendants.

Paratonnerre à dispositif d’amorçage (Paratonnerre PDA)

On l’appelle aussi paratonnerre à pointe active.

paratonnerre PDA


Le paratonnerre à dispositif d’amorçage (PDA) est équipé d’un dispositif permettant de réduire le temps entre la décharge et sa diffusion. Son rayon de protection est plus important.


Il est composé d’un dispositif d’amorçage, d’un mât, de 2 conducteurs de descente à la terre, d’une barrette de coupure, d’un tube de protection mécanique, d’un compteur de foudre, d’une prise de terre paratonnerre, d’une liaison équipotentielle.


La norme applicable est la norme PDA NFC 17-102 qui caractérise les performances, les essais et les conditions de mise en œuvre d’un paratonnerre à dispositif d’amorçage.

Paratonnerre à tige simple

paratonnerre tige simple


Le paratonnerre à tige simple comporte un paratonnerre à tige (sans dispositif d’amorçage), un mât, deux conducteurs de descente, une barrette de coupure par descente, un tube de protection, une prise de terre inférieure à 10 W, une liaison équipotentielle entre chaque prise de terre et le circuit de terre général de la structure.

Paratonnerre à cage maillée

cage maillée


Le paratonnerre à cage maillée est sensiblement différent. C’est ce qui se rapproche le plus du principe de la cage de Faraday. Il fonctionne avec plusieurs pointes captrices de 50 cm disposés sur les points vulnérables, un ceinturage périmétrique en cuivre étamé sur le pourtour du bâtiment, des transversales constituant un maillage dont la largeur dépend du niveau de protection requis, des conducteurs de descente reliés chacun à une prise de terre, une interconnexion des prises de terre entre elles sur le circuit fond de fouille à une profondeur de 1 mètre.


Ce type de paratonnerre est réservé aux bâtiments particulièrement exposés au risque de foudre, ou contenant du matériel hautement inflammable selon les termes de la législation.


Paratonnerre à fils tendus

fils tendus


Le paratonnerre à fil tendu utilise des fils conducteurs tendus au-dessus de la toiture à protéger. On détermine la longueur des fils et leur disposition d’après un modèle électrogéométrique calculé par logiciel.


Chaque fil conducteur est relié à la terre.


Paratonnerre radioactif (paratonnerre parad)

paratonnerre radioactif


Le paratonnerre radioactif a été commercialisé jusqu’aux années 1980. Ils sont interdits en France depuis 1987 du fait qu’ils contiennent des éléments radioactifs.


On en trouve encore quelques-uns assez sur les toits ou les clochers. Ils constituent cependant une menace pour la santé et l’environnement.


Il existe un Inventaire national des paratonnerres radioactifs (INAPARAD).

Comment installer un paratonnerre ?

Les paratonnerres à cage maillée ou à fil tendus doivent impérativement être installés par des entreprises spécialisées en protection électrique. Leur disposition est soumise à des calculs complexes de maillage et de distances, en fonction des matériaux de l’enveloppe du bâtiment et de l’isolation de la toiture notamment.

Il faut savoir que mal installé, un paratonnerre est plus dangereux que s’il n’y en avait pas. Ils pourraient en effet attirer la foudre et engendrer d’importants dommages.

En plus des précautions à prendre en matière de travail en hauteur et de chute, l’installation d’un paratonnerre exige des connaissances électriques et spécifiques, et le respect de la norme d’installation de paratonnerre, que seul un installateur de paratonnerre certifié pourra démontrer.

L’installation d’un paratonnerre de maison est soumise à des démarches administratives :

  • déclaration préalable de travaux auprès de la mairie (comme pour tout dispositif placé sur une toiture)
  • visite d’un bureau de contrôle, une fois par an et entretien annuel
  • pose obligatoire d’un parafoudre


La pointe du paratonnerre doit être située à au moins deux mètres au-dessus de la zone à protéger (ce qui inclut la toiture et les éléments installés sur la toiture).

Il faut installer deux descentes minimum à chaque paratonnerre, de la manière la plus rectiligne possible

Les antennes réceptrices de télévision doivent être connectées à travers un éclateur d’isolement aux conducteurs de descente et leurs câbles coaxiaux protégés à l’aide d’un dispositif contre les surtensions.

Les éléments métalliques présents sur le toit doivent être reliés au conducteur de descente le plus proche.

La prise de terre doit disposer d’un regard de visite avec système sectionneur.

La résistance de la prise de terre doit être la plus faible possible (moins de 10 Ohms).

La certification Qualifoudre

qualifoudre logo

La marque Qualifoudre identifie les entreprises compétentes dans le domaine de la protection contre la foudre. Le label est attribué depuis 2004 aux fabricants, aux bureaux d’études, aux installateurs et aux vérificateurs d’installations de protection.

Le label Qualifoudre permet aux professionnels de la foudre de répondre aux exigences réglementaires.

Prix d’un paratonnerre

Le devis pour pose d'un paratonnerre comprend le travail en hauteur et la sécurisation du chantier, ainsi que le raccordement électrique et la liaison à la terre.

Type de travaux

Header

Prix d’un paratonnerre

entre 600 et 1600 € en moyenne

Prix d’installation d’un paratonnerre

entre 600 et 800 € (main-d’œuvre)

Prix d’un parafoudre

entre 150 et 700 €