Devenir couvreur en 2019 : salaire, étude, détail métier

devenir couvreur

Le couvreur est le spécialiste de la toiture par définition : il réalise ou répare les toitures, pose l’isolation thermique sous le toit, met en place des fenêtres de toit ou des capteurs solaires, accomplit des travaux de restauration (clochers d’églises, dômes de monuments historiques…). Le couvreur réalise, répare et entretient les toits.

Le couvreur est l’artisan qui intervient après le maçon et le charpentier, pour que les autres corps d’état de la construction de bâtiment travaillent à l’abri des intempéries.

Outre la toiture, il peut poser l’isolation thermique sous le toit ou encore assurer la restauration de bâtiments publics ou de monuments historiques.

Sa mission consiste recouvrir les toits et assurer l’étanchéité et l’évacuation des eaux de pluie, du faîtage à la ligne d’égout jusqu’au réseau collectif d’évacuation des eaux pluviales.

Le couvreur doit disposer d’une connaissance précise des matériaux de revêtement et des conditions de leur utilisation (climat, traditions).

Par ailleurs, il doit :

  • savoir monter des échafaudages et mettre en place les dispositifs de sécurité
  • être en mesure de réaliser des travaux simples de maçonnerie, de plomberie, de pose de bardages
  • savoir lire des plans, maîtriser le calcul dimensionnel, les techniques de traçage, les normes d’isolation

Le couvreur travaille dans des positions inconfortables, en hauteur et en extérieur, il doit donc faire preuve d’agilité, ne pas être sujet au vertige, avoir le sens de l'équilibre et être résistant physiquement. Ce métier nécessite une grande prudence et une excellente capacité de concentration.

Le couvreur doit également présenter des aptitudes en matière de dessin et de géométrie afin de concevoir des plans dans le détail. 

À noter que de nombreux couvreurs choisissent de pratiquer cette activité en étant à leur compte.

Trouver un couvreur spécialisé

Les couvreurs travaillent généralement comme artisans à leur compte, dans des entreprises artisanales, entreprises de restauration et monuments historiques ou encore grandes entreprises du bâtiment.

Il est possible pour un couvreur de développer une double compétence (couverture et plomberie, par exemple), se spécialiser dans une technique (ardoisier, zingueur, tuilier, etc.), devenir chef d’équipe, chef de chantier ou artisan à son compte.

Ce professionnel du bâtiment pourra également se spécialiser dans les monuments historiques.

thumb-tack

Important

De plus en plus de couvreurs ajoutent une corde à leur arc en devenant installateur de panneaux solaires, revêtisseur-étanchéiste ou encore plombier-zingueur.

D'autres encore se spécialisent dans le désamiantage de toitures en fibrociment.

Demandez plusieurs devis gratuits aux experts de Guide Toiture : nous saurons trouver le couvreur spécialisé dont vous avez besoin !

outils de l'artisan couvreur

Le travail du couvreur pour poser votre toiture

Le couvreur intervient donc soit en rénovation/réparation, soit en construction pour la couverture d'une maison neuve. Les étapes de son intervention sont les suivantes :

  1. il dresse l’inventaire des matériaux et outils nécessaires
  2. il achemine les matériaux et l'équipement sur le chantier
  3. il prévoir la gestion des gravats et la dépose de la couverture ancienne le cas échéant (en particulier lorsqu'il retire une couverture de toit amiantée)
  4. il pose les échafaudages et dispositifs de sécurité indispensables
  5. il pose les liteaux sur la charpente
  6. il prépare la surface à couvrir et façonne les pièces métalliques
  7. il fixe au centimètre près la position des éléments de couverture (tuiles de terre cuite ou de béton, ardoises, aluminium, zinc…) en fonction de la pente du toit
  8. il scelle les matériaux et effectue des raccords à l’aide de mortier ciment, chaux et sable
  9. il assure également la pose de gouttières, de lucarnes et des abergements (raccordements d’étanchéité) de cheminée.


Apprenez-en également davantage sur 


Les réalisations du couvreur

  • Conception des ossatures qui serviront de structure d’un bâtiment et à supporter la couverture du toit : tous les éléments de la charpente, pannes chevrons, fermes, poutres, poteaux…
  • Éléments d’habillage et d’isolation : lambris, panneaux sous-toiture, complexes d’isolation…
  • Panneaux de bardage
  • Lucarnes
  • Réalisation de planchers ou parquets
  • Escaliers
  • Charpentes traditionnelles, modernes ou écologiques et restauration de charpentes anciennes.

Lien avec l'écologie

Les techniques de couverture sont en pleine évolution : matériaux naturels dans l’isolation (ouate de cellulose, plume, laine…), isolants minces, généralisation de l’isolation par l’extérieur, meilleure prise en compte des questions d’hygrorégulation (humidité), développement des écrans de sous-toiture (pare-vapeur) et des techniques d’étanchéité, évolution des techniques de pose…

Le couvreur est au cœur des enjeux de développement durable : le toit est un point sensible de l’isolation desbâtiments et devient un lieu d’intégration d’éléments actifs du bâtiment (capteurs solaires...).

Il œuvre à l’amélioration des performances énergétiques du bâtiment (isolation, étanchéité à l’air), l’utilisation de matériaux peu consommateurs d’énergie et la diminution des nuisances environnementales (traitement des déchets et recyclage des matériaux) etc.

Salaire du couvreur

Salaire du couvreur

  • 1400 € pour un débutant
  • 1900 € après 5 ans d'expérience
  • 2500 € et plus pour un couvreur spécialisé dans un matériau traditionnel 

Formations pour devenir couvreur

  • BP Couvreur
  • BP Étanchéité du bâtiment
  • CAP Couvreur
  • CAP Étancheur du BTP
  • MC Zinguerie
  • Bac pro Interventions sur le patrimoine bâti
  • BTS Charpente-couverture
  • BTS Enveloppe du bâtiment : façade et étanchéité

Apprenez-en également davantage sur 


Devenir couvreur en 2019 : salaire, étude, détail métier
4.7 (93.33%) 3 vote[s]