Tuile mécanique : avantages, prix et informations

La tuile mécanique date de l’ère industrielle. La tuile mécanique ancienne remonte à la fin du XIXe siècle. Les tuiles mécaniques ont révolutionné le monde des tuiles plates et des tuiles régionales traditionnelles.

Plus rapides et faciles à fabriquer, plus rapides et faciles à poser et beaucoup moins chères !

La tuile mécanique, ou tuile à emboîtement, est très appréciée par les couvreurs ou particuliers qui posent eux-mêmes leur couverture de toit, car elles sont très faciles et rapides à poser.

tuiles mécaniques points forts

Qu'est-ce qu'une tuile mécanique ?

Ce sont des tuiles moulées qui s’emboîtent les unes aux autres très facilement, en plus de s’accrocher aux liteaux. Elles permettent de faire des rangées de tuiles bien droites et solidaires. Ce système leur confère également une meilleure étanchéité. Un peu plus larges que les autres types de tuiles, elles permettent de poser la couverture plus rapidement.

Elles ont des caractéristiques techniques identiques à celles de tous les toits en tuiles : étanches, solides, durables, résistantes et assez isolantes. On les utilise notamment beaucoup en rénovation de toitures.

Les tuiles mécaniques s’adaptent à tous types de toitures de pente comprise entre 25 et 60 degrés, que ce soit pour les constructions anciennes ou contemporaines.

On trouve de nos jours une belle variété de tuiles mécaniques en terre cuite, en béton ou en matériaux composites, avec ou sans revêtements de couleur.

On trouve également des tuiles mécaniques en verre, pour faire des puits de lumière.

On les appelle « tuiles mécaniques », car ce sont les premières tuiles à avoir été fabriquées industriellement, par moulage, avec un procédé industriel.

Les types de tuiles mécaniques

La tuile mécanique romane 

On trouve depuis peu des sortes de tuiles « hybrides », comme la tuile mécanique romane ou tuile mécanique double romane. Il s’agit d’une tuile moulée industriellement avec une étanchéité renforcée grâce à un emboîtement surélevé. De la tuile romane, elle garde un nez façonné et arrondi traditionnel. Ce sont des tuiles à emboîtement longitudinal et à glissement dont la pose se fait à sec, y compris en faîtages et rives.

Les tuiles grand moule et petit moule

Elles sont plates ou à relief. Elles ont différentes formes : à onde, à panne ou à cornet.

La tuile plate mécanique beauvoise

Autre exemple, la tuile plate mécanique beauvoise (ou tuile beauvoise huguenot), une tuile petit moule faiblement galbée, à emboîtement double, avec le nez droit d’une tuile plate traditionnelle. Elle se pose en couverture à joints croisés.

Les avantages et inconvénients des tuiles mécaniques

Les avantages de la tuile mécanique

  • s’adapte à l’ancien comme au moderne
  • facile et rapide à poser
  • pose moins coûteuse (temps de travail et accessoires)
  • excellent rapport qualité/prix
  • choix des matériaux et couleurs/finitions
  • durable et résistante : le système d’emboîtement réduit significativement le risque de se décoller ou de glisser, ou de se soulever avec le vent.
  • bon rendement au m² : 10 à 22 tuiles (les autres tuiles couvrent moins de surface)

Les inconvénients des tuiles mécaniques

  • Le rendu esthétique est moins traditionnel que celui des tuiles régionales ou classiques. Cela peut être compensé par le choix du matériau et de la finition esthétique. Sachez également qu’il existe des tuiles mécaniques galbées si la forme plate ne vous convient pas.
  • Certains PLU interdisent l’utilisation de tuiles mécaniques en béton ou même en terre cuite. Renseignez-vous avant l’achat !
  • Le fait qu’il y ait moins d’épaisseur de tuiles les unes sur les autres, l’isolation acoustique est moins performante. Des écrans de sous-toiture peuvent pallier ce problème.
  • La solidarité entre elles des tuiles mécaniques est à la fois leur force et leur faiblesse ! Elles résistent mieux aux agressions, mais si l’une d’elles est endommagée, vous risquez de devoir en changer plusieurs alentours à cause de l’effet domino.

Prix de toiture en tuile mécanique au m²

Selon le matériau, la taille, les caractéristiques et finitions, le prix tuile mécanique, va de 0,50 € à 3 € l’unité, soit entre 7 et 60 € du m² hors pose.

 En comptant la pose par un couvreur, budgétisez entre 20 et 75 € le prix m² toiture tuile mécanique.

Plus vous achetez en gros, plus vous obtiendrez un prix intéressant (tuile prix-usine), par exemple en palettes de 400 tuiles ! Essayez-en ce cas de négocier avec le fournisseur la reprise du surplus éventuel (dans une certaine marge !)

Comparativement aux autres matériaux de couverture, le coût rénovation toiture tuile mécanique présente donc un rapport qualité/prix très intéressant.

Où acheter ses tuiles mécaniques ?

  • Vous trouverez très facilement des tuiles mécaniques dans les grandes surfaces de bricolage (tuile mécanique Brico Dépôt, tuile mécanique Castorama, tuile mécanique Leroy-Merlin…) ainsi que dans les magasins spécialisés en matériau de construction (tuile mécanique Point P, etc.).
  • Le prix tuile mécanique Brico Dépôt commence à des tarifs très abordables. Plus vous prenez des options de finitions, couleurs ou traitement, plus le prix montera, bien évidemment.
  • Certains fabricants font de la vente directement à prix-usine.
tuile emboitement

Combien de tuiles au m2 ?

On trouve deux tailles de tuiles mécaniques : petit moule et grand moule.

  • Petit moule : le nombre de tuiles mécaniques au m² pour les tuiles petit moule va de 15 à 22 tuiles par m² de toiture tuile mécanique, pour un poids de 2 à 3 kilos par tuile.
  • Grand moule pour les toits à faible pente : de 10 à 15 tuiles par m², pour un poids de 3 à 5 kilos par tuile. Elle peut être de forme plate ou plus ou moins galbée.

Attention, prévoyez des demi-tuiles et une marge pour les endroits de la toiture un peu complexes (raccord tuile mécanique velux, noue tuile mécanique, etc.).

Technique de pose de tuile mécanique

La pose des tuiles mécaniques est relativement simple, mais il faut cependant respecter quelques règles essentielles pour assurer une bonne étanchéité de votre couverture.

On ne le répétera jamais assez : le travail en hauteur et sur toiture est dangereux et doit être réservé à des professionnels ou des bricoleurs habitués, avec le matériel et les équipements de sécurité nécessaires (échelles de couvreur, harnais, cordages, chaussures de sécurité, etc.)

Le calepinage et les liteaux

Calepinez votre toit : mesurez et faites le plan de couverture de votre toit en tuiles mécaniques, en prévoyant les angles, les découpes, les ouvertures, le faîtage, etc.

Prévoyez les emplacements de toutes les ventilations et chatières par exemple. Installez des liteaux de 25 x 50 sur les chevrons, après avoir fixé l’écran de sous toiture (fortement conseillé).

Vous trouverez les informations sur la distance à respecter entre les liteaux sur les emballages des tuiles que vous achetez. Certaines catégories offrent la possibilité d’adapter l’espace entre les liteaux pour éviter les découpes.

Vous pouvez ensuite commencer la pose de vos tuiles mécaniques conformément au DTU 40.24 :

  • soit à joints croisés pour les toitures particulièrement exposées au vent (norme NV65)
  • soit à joints droits
pose tuile mécanique

La pose des tuiles mécaniques

Il existe deux types de pose : la pose à joints croisés et la pose à joints droits.

  • La pose à joints droits fait correspondre en alignement tous les joints des tuiles. Hormis certaines formes de tuiles très particulières ou dans des cas de figure atypiques, on ne pose presque jamais les tuiles en joints droits, sauf si c’est l’effet esthétique recherché.
  • La pose à joints croisés alterne en quinconce les joints pour permettre un meilleur écoulement et une meilleure résistance au vent et aux éléments. Il est généralement plus facile de couvrir en joint croisé quand ont travail en rénovation, pour pouvoir « jouer » sur les débords latéraux. Seul inconvénient de cette méthode de pose : l’achat de demi-tuiles.

Chaque tuile vient recouvrir parfaitement celle qui a déjà été posée. Les tuiles de la première rangée sont recouvertes par celles de la seconde et accrochées à la deuxième ligne de liteaux. Elles s’emboîtent parfaitement si le calepinage et la pose des liteaux ont bien été faits !

Commencez toujours du bas vers le haut et en diagonale. Cela réduit vos déplacements (et les risques) et vous permet de vérifier régulièrement que l’espacement liteau tuile mécanique a bien été mesuré lors du calepinage. L'emboitement des tuiles mécaniques les solidarise entre elles : il faut donc les poser toujours dans le même sens : de la droite vers la gauche ou de la gauche vers la droite.

Il est conseillé de former des carrés d'une dizaine de tuiles pour avancer progressivement la couverture de l'ensemble de al toiture.

La pente minimum toiture tuile mécanique est de 25 degrés et les tuiles mécaniques n’ont pas besoin d’être clouées ni collées, sauf si la pente est supérieure à 60 degrés ! Posez alors vos tuiles de faîtage dans le sens inverse du vent et utilisez des pointes, des crochets spécifiques ou des tirefonds.

La rive tuile mécanique se pose avec des tuiles mécaniques spéciales pour les arrêts de toit.

Tuiles mécaniques : les questions fréquentes

Quelle est la pente minimum pour poser des tuiles mécaniques ?

Pour poser de la tuile mécanique, la pente minimum du toit est de 25 °.

Quelle est la durée de vie d'une toiture en tuiles mécaniques ?

La durée de vie d'une toiture en tuiles mécaniques est d'environ 70 ans, mais peut durer 100 ans si elle est bien entretenue.

A propos de l'auteur | Marc Partisan

Ancien journaliste, j'ai travaillé sur de nombreuses thématiques à savoir le jardin, les travaux en tout genre et le sport. J'essaye de vous fournir un maximum d'éléments, retours d'expériences et interviews des couvreurs avec qui j'ai pu discuter. N'hésitez pas à contacter la rédaction pour améliorer ou détailler des éléments.

Comparez les Tarifs de Couvreurs & Artisans en ligne