Éolienne de toiture : calcul rentabilité, arnaque et modèle

Les éoliennes ne sont pas uniquement réservées aux grands espaces et à une production massive d'électricité. Pour faire des économies tout en utilisant des énergies renouvelables, les particuliers peuvent aussi utiliser des éoliennes à titre privé ("petit éolien"). Le secteur se développe et concerne tous types de terrain et de surface de toit, même dans des zones urbaines.

  • Comment fonctionne une éolienne de maison ? 
  • Combien coûte une éolienne pour particulier ?
  • Quels en sont les avantages ?
  • Comment éviter les pièges et les arnaques aux éoliennes ?

Ce dossier vous explique tout ce qu'il faut savoir avant d'installer une éolienne de toiture.

éolienne extérieure de toiture

Comment fonctionne une éolienne de toiture ?

Le fonctionnement d'une éolienne pour maison se base sur la force du vent pour créer de l'énergie électrique.

Posé sur le toit, le mât de l'éolienne est pourvu de pâles fixées à son extrémité. Les pâles sont elles-mêmes fixées sur le rotor d'un générateur. Le vent crée des mouvements d'air qui font tourner les pâles. L'énergie ainsi produite est transformée en courant continu par le générateur. Enfin, un onduleur transforme le courant continu en courant alternatif.

L'électricité ainsi produite peut soit être revendue à Engie, soit utilisée pour les besoins du foyer.

Éolienne domestique de toit : avantages et inconvénients

Les avantages d'une éolienne pour particulier

Installer une éolienne sur le toit de votre habitation vous permet de :

  • Faire des économies financières
  • Utiliser une énergie renouvelable
  • Ne pas engager de gros travaux

De plus, les éoliennes n'ont pas besoin de vents forts. Des vents faibles, c'est-à-dire avec une force évaluée à 5 mètres par seconde, suffisent à la faire fonctionner correctement. Enfin, il existe des aides départementales et régionales pour installer une éolienne.

Les difficultés liées à l'installation d'une éolienne pour maison

Avant de vous lancer dans un projet d'installation, il est important d'avoir connaissance des inconvénients :

  • Budget d'investissement élevé
  • Rentabilisation sur un long temps (15 à 20 ans)
  • Prise en compte des contraintes d'urbanisme en règle sur la commune
  • Variabilité du rendement en fonction du vent

Bon à savoir : Une éolienne de toit fait-elle du bruit ? Une éolienne domestique génère peu de bruit, de l'ordre de 40 décibels, ce qui équivaut au bruit du vent dans des arbres ou à celui d'un réfrigérateur.

Les types d'éoliennes de toit

Il existe deux types d'éoliennes :

  • Les éoliennes horizontales. Ce sont les plus courantes. Elles sont intégrées dans un carénage. Elles sont néanmoins un peu bruyantes et leur installation coûte cher.
  • Les éoliennes verticales. C'est le mode d'installation le moins répandu, car il est moins efficace qu'une éolienne individuelle horizontale. La production est restreinte, mais elle est possible avec des vents faibles. Les éoliennes verticales pour particuliers fonctionnent à 360° quel que soit l'axe du vent.

Comment installer une éolienne domestique ?

Les critères à prendre en compte

Avant l'installation d'une éolienne, il est impératif de se renseigner au préalable auprès des services de votre mairie afin de connaître les règles d'urbanisme en vigueur. Mieux vaut également contacter un professionnel afin d'étudier la viabilité de votre projet d'installation d'éolienne. Il vous aidera à estimer le potentiel venteux de votre localisation géographique et à déterminer la puissance nécessaire pour que votre éolienne de toit soit rentable.

Lors de votre prospection auprès de fournisseurs et des installateurs d'éolienne, veillez à choisir des modèles conformes à la norme IEassC 61400-2. Cette certification concerne la solidité et la fiabilité des matériaux des différents composants.

Les critères importants à prendre en compte sont les suivants :

  • la puissance de l'éolienne exprimée en kilowatts (kW). C'est un élément qui dépend de l'éolienne et non de l'endroit où elle est installée. Ainsi, une éolienne avec une puissance de 1 kW produit maximum 1 kW par heure même en cas de très fort vent.
  • la hauteur du mât : plus l'éolienne est positionnée haut, plus le vent est constant et fort.

Bon à savoir


La hauteur d'un mât d'une petite éolienne de particulier ne dépasse généralement pas 20 mètres. Une déclaration de travaux est nécessaire pour les éoliennes jusqu'à 12 mètres.


 Un permis de construire doit être demandé pour les éoliennes d'une hauteur de plus de 12 mètres.

Installer une éolienne chez soi

Lorsque l'électricité est destinée à être introduite dans le réseau EDF, l'intervention d'un installateur spécialisé est indispensable.

Dans le cas d'une utilisation domestique d'appoint, une éolienne de toit peut être installée par vos soins grâce à la vente d'éolienne maison en kit.

En effet, au démarrage, deux options sont possibles :

  • vous vendez la totalité de votre production d'électricité à Engie
  • vous consommez vous-même l'électricité produite et vous vendez votre surplus à Engie

La seconde option est celle qui est le plus largement choisie par les particuliers. Il faut alors installer deux compteurs : un compteur de consommation (destiné à votre foyer) et un compteur de production (destiné à Engie).

Le prix d'une éolienne de toit

En moyenne, le prix d'une éolienne de toiture varie entre 6 000 et 10 000 € auxquels s'ajoutent les frais d'installation de plusieurs milliers d'euros selon les situations et les modèles. Une éolienne de toiture à installer soi-même s'achète à partir de 3 000 €. Ce prix peut aller jusqu'à 20 000 € pour une éolienne de 1.5 kW de puissance.

Par exemple, l'aérocube de la société Aeolta est une éolienne horizontale qui se présente sous la forme de modules, à 5 000 € l'unité.


La Turbolienne de la marque Elena est une éolienne verticale pour particulier puissante disponible au prix de 19 000 €. Le modèle WT6500 Wind Turbine de la société américaine Windtronics est une éolienne verticale pour particulier installée pour un prix d'environ 7 000 €.

Une éolienne pour particulier est-elle rentable ?

L'installation d'une petite éolienne pour particulier un investissement intéressant dans le cadre d'une production d'électricité d'appoint.

Rachat d'électricité par Engie

EDF est dans l'obligation de racheter votre surplus de production si vous habitez dans une ZDE (Zone de Développement Éolien). Dans le cas contraire, Engie n'a aucune obligation.

Le tarif de rachat par Engie de l'électricité produite par une éolienne de maison est de 0.082 € pour un kWh dans les dix premières années de production. Ce prix est réduit à 0.028 € / kWh les 5 ans qui suivent. Au-delà de 15 ans, aucun tarif n'est garanti par Engie.

Ces prix sont non seulement les plus bas d'Europe, mais aussi les plus bas parmi les tarifs de rachat par Engie de l'électricité produite par des énergies renouvelables en France.

Calcul de la rentabilité d'une éolienne domestique

En moyenne, les économies générées par une éolienne domestique sur la consommation d'électricité d'un foyer s'élèvent à 50 € par an. Cette rentabilité se calcule notamment en fonction de votre zone géographique, de la force et de la régularité du vent, de la qualité des matériaux, du modèle d'éolienne choisi et de la hauteur de l'éolienne.

Pose d’une éolienne : attention aux pièges et arnaques !


Malheureusement en France, l’habitat et la construction sont le terrain de multiples arnaques aux particuliers de la part d’entreprises peu scrupuleuses.

Surfant sur la vague de l’énergie verte et de l'augmentation des tarifs de l'électricité, les promoteurs d’éoliennes de toiture n’échappent pas à cette triste règle.

Soyez très vigilants si vous êtes démarché pour la pose d’une éolienne de toit. Les entreprises qui vous contacteront ne sont pas toujours bien intentionnées :

  • De manière générale, méfiez vous des démarcheurs à domicile qui vous feront miroiter monts et merveilles ! Ne signez JAMAIS le jour même, ne cédez pas à la pression commerciale et prenez le temps de vérifier, étudier et comparer les informations. Une fois que le contrat est signé il sera trop tard !
  • Dans la réalité, il faudra au minimum 10 ans à une éolienne  pour devenir rentable si elle es bien posée et bien orientée. Dans le meilleur des cas. Les 10 premières années seront toujours à perte.
  • Poser une éolienne de toiture sans avoir fait diagnostiquer la solidité de votre structure porteuse et une étude des vents revient à jouer à la roulette russe. Non seulement votre éolienne ne vous rapportera rien mais elle risque de vous couter cher en réparations de toit.
  •  Vérifiez à quoi votre proposition de contrat vous engage auprès des organismes de crédit (mensualités, durées, taux d’intérêts…) ce sont les plus petits caractères les plus importants...
  • Le frein électrique des éoliennes fonctionne à l’électricité : mal calibré, il augmentera votre facture électrique au lieu de l’alléger !
  • Le “petit éolien” se réfère aux aérogénérateurs présentant une puissance inférieure ou égale à 36 kW. Au delà de cette puissance, le raccordement électrique est soumis à des législations et coûts d’installation importants.
  • Les éoliennes de pignons connaissent d’importants dysfonctionnements relayés par l’ Association Française des Professionnels du Petit Éolien. En vertu de quoi celle-ci « déconseille les installations sur les sites improductifs trop turbulents, en pignon ou en toiture ».
  • Dans le meilleur des cas, avec une éolienne qui fonctionne et dans des conditions optimales, vous pourrez espérer économiser environ 50 € par an, au bout de 10 ans. Ceux qui prétendent le contraire sont des menteurs.
  • Attention aussi aux contrats de location de votre terrain rural ou agricole pour y implanter une ou plusieurs éoliennes ! Lorsque l’éolienne sera en fin de vie, au bout de 20 ans, le démantèlement sera intégralement à votre charge ! Soit 450 000 € par éolienne !


Retenez ceci : selon l’AFPPE, pour qu'une éolienne fonctionne correctement, elle doit recevoir en moyenne 5 m/s de vent à l'année. Pour trouver ces conditions en zone urbaine, il faut monter à 41 m de hauteur. Et à 70 m en ville. Ou alors se trouver dans des zones très ventées, comme en bord de mer. Mais alors, les installations cassent. À bon entendeur...

Comparez les tarifs des couvreurs