Toiture en ardoise : budget, étapes de pose et réglementation

Toiture en ardoise

Prix d’une toiture en ardoise au m²

Le prix d’achat de l’ardoise semble a priori très élevé (environ 60 € le m²), mais le matériau est rentable de par sa longévité, son peu d’entretien et ses propriétés isolantes.

Type de travaux

Prix d 'une toiture en ardoise au m²

Prix de pose de la toiture en ardoise

60-70 €

Prix d'une tuile d'ardoise à l'unité

0,40 - 1,50 €

Prix d'une toiture en ardoise naturelle (pose comprise)

100-140 €

Prix d'une toiture en ardoise synthétique

50-70 €

Prix du nettoyage d'une toiture en ardoise avec traitements (toiture complète)

1000-2000 €

Caractéristiques, avantages et inconvénients de la toiture en ardoise

Matériau minéral naturel, l’ardoise est connue pour ses propriétés de résistance au gel. C’est en fait un schiste de roche. La toiture en ardoise est souvent de couleur gris sombre, bleutée à noir, et elle est très esthétique. De plus, la couleur ne l’ardoise ne ternit pas avec le temps.

On trouve l’ardoise de couverture sous plusieurs formes et elle dispose d’une grande longévité (100 ans et plus), et d’une grande qualité. L’ardoise la plus célèbre est l’ardoise d’Angers : c’est là que se situe le principal gisement exploité en France. Mais on trouve également de l’ardoise d’importation, moins chère. On utilise l’ardoise en construction pour recouvrir les façades et les toitures. L’ardoise protège contre la pluie, le soleil et les autres intempéries.

La toiture en ardoise est très écologique : elle provient d’une roche, ne requiert pas de procédé chimique ou industriel d’extraction, et n’a pas besoin de produits chimiques pour son entretien. Une toiture en ardoise est également un excellent isolant pour la maison, ce qui permet de faire des économies d’énergie.

Le toit en ardoise apporte charme et authenticité. 

Toiture en ardoise

Bien que matériau de couverture idéal, l’ardoise n’est toutefois pas adaptée à tous les toits. Elle est lourde : elle ne convient pas à toutes les charpentes. Certaines communes n’autorisent pas l’ardoise dans leur PLU (vous renseigner en Mairie). La pose d’une toiture en ardoise est complexe et doit être confiée à un couvreur spécialisé.

Le caractère noble et prestigieux d’une toiture en ardoise ne manquera jamais de redonner du cachet et de la plus-value à une maison, puisque ce matériau de couverture est considéré de qualité supérieure, voire luxueux.

On trouve aujourd’hui l’ardoise pour toiture sous différentes formes et couleurs. Les ardoises sont plutôt épaisses, entre 3,8 et 9 mm, et sont adaptées aux vieux bâtiments. Quant aux ardoises plus fines, elles sont réservées aux maisons récentes.

Subventions régionales
Certaines communes ou régions pour lesquelles l’ardoise est un matériau patrimonial proposent des aides à la pose d’une toiture en ardoise (Bretagne, Normandie, Savoie...)

Ardoise naturelle ou ardoise synthétique ou lauze

Il existe sur le marché deux types d’ardoise pour toiture : l’ardoise naturelle et l’ardoise synthétique.

Toiture en ardoise naturelle : 


L’ardoise est en réalité une roche schisteuse, issue de carrières de schiste.


L’ardoise se forme en feuillage à cause de la pression. Elle est par la suite taillée et polie en tuiles. Chaque carrière produit sa propre ardoise avec des caractéristiques différentes.


Les couleurs et qualités varient sensiblement. Les toits en ardoise naturelle bénéficient d’un matériau imperméable, non poreux, isolant et d’une grande durée de vie.

Toiture en ardoise synthétique


Elle est élaborée à base de fibres organiques, d’additifs minéraux et de ciment, puis traitée pour garantir les mêmes caractéristiques de solidité et d’isolation qu’une ardoise naturelle. 


Elle est toutefois plus économique, mais a une longévité moindre que l’ardoise naturelle : 70 ans, comparativement à l’ardoise naturelle qui est de 100 ans.


L’imitation est moins lourde que la pierre originale. Le choix de couleurs disponibles est varié.

La lauze  :



Il existe un type d’ardoise avec une épaisseur comprise entre 20 et 40 mm. On l’appelle « lauze ». Il s’agit en faite de schiste ayant une apparence plus massive et un aspect moins feuilleté que la toiture en ardoise. 


Le savoir-faire de la couverture en lauzes est particulier. La couverture d’un toit en lauzes se fait suivant plusieurs étapes, à commencer par la taille des pierres.


C’est une pierre assez lourde, le rendement de pose est d’environ 1 m2 par jour et par poseur.. La pose se fait par l’insertion des lauzes entre des lattes de bois servant de support.


La couverture en lauze reste rare en France du fait de ses nombreuses contraintes (poids, coût, durée de la pose).


Apprenez-en également davantage sur 


Toiture en ardoise

Méthode de Pose d’une toiture en ardoise

Aujourd’hui, la méthode de pose d’une toiture en ardoise est la méthode par crochets, pour une pose sur liteaux. Cette technique offre une meilleure protection contre le vent. Les ardoises sont posées à joints alternés.

Il est important de noter que l’ardoise a deux faces. L’endroit est la face biseautée que vous devez orienter vers le haut lors de la pose. C’est ce biseau qui permet l’évacuation de l’eau de pluie.

Il est impossible de poser une toiture en ardoise sur un toit plat ou sur un toit arrondi.

L’ardoise nécessite une charpente adaptée pour supporter son poids.

Une ardoise se présente sous la forme d’une plaque de 2,7 à 9 mm d’épaisseur, rectangulaire ou taillée en forme d’écaille.

La complexité de la pose d’une toiture en ardoise se chiffre en général à hauteur de 60 à 70 € le prix de la pose seule au m².

  1. La pose se fait en suivant le tracé au cordeau, en commençant par le bas et par chevauchement alterné
  2. On pose une chanlatte (latte de bois fendue en biseau) en dessous de la tuile d’ardoise qui relève celle-ci pour assurer une bonne inclinaison
  3. Le faîtage peut être réalisé en ardoise ou en zinc
  4. Les tuiles d’ardoise se coupent à l’enclume de couvreur (jamais à la meuleuse)
  5. On pose une plaque d’aluminium ou de zinc pour renforcer l’étanchéité des noues

Entretien et nettoyage de la toiture en ardoise

Pendant les 30 premières années de votre toiture en ardoise, aucun entretien n’est nécessaire. Par la suite, il faudra démousser et traiter avec des produits naturels votre toiture en ardoise pour empêcher que s’installent mousse, lichen ou champignons.

N’utilisez jamais de nettoyeur haute pression ou de produits chimiques. Une toiture en ardoise se brosse à l’eau chaude et avec une brosse manuelle. Un entretien tous les deux ans permet à votre toiture en ardoise de conserver toutes ses qualités tout en revitalisant sa teinte.

Profitez-en également pour changer les ardoises décrochées, fendues ou abîmées.

Vous pourrez également au besoin remplacer les bandes de solin.

Un artisan couvreur peut réclamer un montant moyen de 350 €, incluant la main-d’œuvre, le transport du matériel et le déplacement.

thumb-tack

Attention

Nne marchez jamais sur votre toiture en ardoise ! Utilisez une échelle en bord de toiture : les plaques d’ardoise ne sont pas faites pour résister au poids d’un homme.

L’entretien d’un toit en ardoise fait partie des priorités les plus importantes à réaliser. Seul un couvreur expérimenté pourra réaliser en toute sécurité et avec efficacité une évaluation de votre toiture. 


Apprenez-en également davantage sur 


    Toiture en ardoise : budget, étapes de pose et réglementation
    4.5 (90%) 4 vote[s]