Les différents matériaux de toiture existants en France

Plusieurs types de couvertures toitures sont disponibles sur le marché pour satisfaire tous les goûts, les besoins et les budgets.

Découvrez les matériaux utilisés pour une construction neuve ou une réfection de toiture.

Toiture chaume

Avec son charme rustique et ses couleurs naturelles et chaudes, le toit en chaume présente de nombreux avantages. Il s’agit d’un regroupement de tiges creuses de graminées séchées et serrées pour constituer des couches denses et étanches. Ce type de toiture constitue un excellent isolant thermique et acoustique.

Le toit en chaume est léger, ne demandant donc pas une charpente robuste. Il est aussi durable et évite l’installation de gouttière. Toutefois, ce type de couverture  n’est applicable que sur un toit avec une pente supérieure à 35° pour limiter la stagnation de l’eau. 

Côté tarif, la couverture en chaume est chère car elle requiert plus d’heures de travail.

Toiture tuiles

La toiture tuile est indémodable, esthétique et traditionnelle. Hormis son aspect classique et élégant, la couverture en tuiles est très résistante aux vents et aux divers chocs. Elle est robuste, isolante et imperméable. 

Les tuiles plates sont destinées aux maisons avec une forte inclinaison de la pente de toit, tandis que les tuiles à emboîtement conviennent à un toit avec une pente entre 25° et 60°. Il existe une large gamme de tuiles aux formes et couleurs différentes.

Toiture en tuiles

Vous pouvez opter pour :

  • tuiles plates en bois
  • tuiles en terre cuite
  • tuiles plates en béton
  • tuiles romanes
  • tuiles en ardoise naturelle ou synthétique
  • tuiles photovoltaiques

Toiture ardoise

L’ardoise est un matériau noble qui habille le toit avec élégance. La toiture ardoise offre aussi des avantages en termes de performance et de protection. En effet, l’ardoise donne du caractère à l’habitation et garantit la longévité du toit.

  • toiture ardoise naturelle : ce type d’ardoise réagit mal aux produits chimiques, il faut donc faire attention aux choix du traitement lors de l’entretien de la toitures en bois
  • toiture ardoise synthétique : tout comme l’ardoise naturelle, l’ardoise synthétique est solide et isolante. Elle est aussi plus économique mais possède une durée de vie moindre.

Toiture zinc

Pour les amateurs du style « factory », la toiture en zinc est le meilleur choix pour un rendu industriel original. Le zinc est un matériau qui coûte relativement cher par rapport aux autres types de couvertures toitures, mais qui assure robustesse et étanchéité. Les travaux de zinguerie sont rapides, surtout si vous faites appel à un zingueur professionnel. 

Les toits en zinc sont aussi résistants aux ultraviolets et aux intempéries et limitent l’apparition de mousses et de champignons. Ce sont des toitures durables qui demandent peu d’entretien.

Toiture PVC

C’est LE revêtement tendance. Le toit en PVC est une alternative économique qui offre des avantages significatifs en termes de solidité, de résistance et de stabilité. Ce type de toit nécessite un entretien minime et se pose facilement. Il est léger et son prix est attractif par rapport aux autres matériaux de couverture, ce qui présente un autre avantage.

Cependant, le PVC n’est pas un matériau écologique. De plus, le PVC ondulé risque de se déformer et de se colorer au fil des années.

Toiture shingle

Il s’agit de feuilles de feutre asphalté. Ce matériau peut être renforcé par des fibres de verre pour lui conférer plus de rigidité. De nombreuses couleurs sont disponibles en matière de shingle. Un autre avantage est son adaptabilité à toutes les pentes ainsi que son prix attractif.

En revanche, le toit en shingle a une durée de vie relativement courte et n’offre aucune isolation thermique. Il peut également se rétracter avec l’élévation de la température. Il est donc nécessaire de demander conseil auprès de votre artisan couvreur.

Toiture tôle / bac acier

La toiture en métal existe sous plusieurs formes, notamment la tôle, l’acier émaillé, le cuivre… Conservée dans de bonnes conditions et bien entretenue, la toiture en tôle offre une grande durabilité. La pose de la toiture tôle est pratique et facile.

C’est un revêtement de choix, surtout dans les régions froides car la tôle aide à libérer la neige accumulée. Le bac acier est également un matériau recyclable, solide, léger, qui requiert peu d’entretien. Les principaux désavantages de la toiture en tôle/ bac acier sont son prix élevé et les bruits causés par la tombée de pluie ou de grêle sur le toit.

Toiture végétalisée

Le toit terrasse est un toit plat qui peut être exploité pour en faire un jardin ou un espace de détente. La végétalisation du toit offre de nombreux atouts, comme l’esthétisme et l’originalité, la réduction des risques d’inondation, l’amélioration de la durée de vie du toit, l’optimisation de la température intérieure de l’habitation, l’amélioration de la qualité de l’air…

En termes d’inconvénients, le toit végétal nécessite une charpente suffisamment robuste pour supporter l’ajout de végétaux. Ce toit demande également beaucoup d’entretien.

Son coût est relativement élevé et nécessite un accès au toit, une parfaite étanchéité et une toiture en pente faible.

toiture en bois

Toiture en bois

Composée d’un bardage en bois, la toiture en bois peut également être faite avec des tuiles en bois. Le toit en bois assure protection, bonne isolation et performance. Il s’agit aussi d’un matériau imperméable qui résiste à l’infiltration d’eau. Le type de toit peut varier selon vos envies, entre une toiture en bois massif ou en bardeaux de bois.

L’inconvénient majeur est son entretien régulier pour limiter sa dégradation.

De plus, le bois massif a tendance à se ternir avec les années.

 Toiture photovoltaïque

Aménager des panneaux photovoltaïques sur son toit permet d’optimiser sa consommation d’énergie et d’améliorer la performance énergétique de son habitation. La toiture photovoltaïque offre une source d’énergie gratuite et demande un entretien minimum. Son grand inconvénient est son prix.

Vous pouvez obtenir des aides pour le financement de votre installation grâce à la prime énergie, destinée aux travaux d’isolation thermique, phonique et acoustique.

Toiture aluminium

Peu répandue, la toiture aluminium est souvent dédiée au garage ou à l’abri de jardin. Ce type de toit est particulièrement léger et facile à poser. Il a, en outre, une bonne longévité et s’achète à des prix attractifs. Toutefois, la toiture aluminium présente certaines faiblesses. Elle est peu isolante et sensible à la pollution.

Elle reste, néanmoins, une solution bon marché, surtout pour couvrir un hangar ou une cabane de jardin. Demandez conseil à votre couvreur professionnel ou votre entreprise de couverture certifiée RGE afin de bénéficier d’un devis gratuit et de l’avis d’un expert.

Apprenez-en également davantage sur Les différentes formes de toit.

Toiture en cuivre

Si la toiture en cuivre semble un apanage et un luxe du passé, elle revient pourtant occasionnellement sur quelques chantiers. Et ce pour une excellente raison : le cuivre représente un investissement, mais il permet aussi d’avoir des toitures quasiment éternelles, qui ne demandent aucun entretien et qui plus est durables !

Et ces avantages indiscutables sot complétés, ce qui ne gâche rien, pas une esthétique sensationnelle lorsque cette couleur rose du cuivre devient vert de gris avec le temps.

Quel cuivre utilise-t-on en toiture ?

Le cuivre utilisé pour les couvertures de toit se présente en feuilles de 0,5 à 0,6 mm d’épaisseur.

Les dimensions sont variables (d'autant que les plaque sont la plupart du temps découpées sur mesure) et les traitements de surface vont varier avec les spécifications dues au type de toiture et à la localisation géographique (DTU 40.45).

Le cuivre de toiture se présente également parfois en tuiles écailles plutôt qu’en feuilles.

Comment poser une toiture en cuivre ?

Les feuilles ou tuiles de cuivre se posent sur des voliges de charpente en bois, qui feront un minimum de 22 mm d’épaisseur.

La couverture de toit en cuivre se cloue par pattes de fixation galvanisée ou elles-mêmes en cuivre (attention à l’effet électrolytique du cuivre qui pourrait dans le cas contraire détériorer les autres éléments métalliques).

Pour les joints de toiture en cuivre on pratique une soudure des feuilles entre elles. Au besoin, la soudure sera précédée par un rivetage dans les zones un peu plus délicates (embases, contours de cheminées, talons de gouttières….)

Attention, là encore : les clous et rivets sont eux aussi en cuivre. Toujours pour éviter le phénomène d'électrolyse, on n’associe jamais cuivre et zinc, cuivre et acier ou cuivre et aluminium.

La pose d’une toiture en cuivre doit être laissée aux professionnels qui sauront manipuler et souder ce matériau particulier, et ne prendront pas le risque d’utiliser des accessoires non adaptés qui finiraient par oxyder et ronger votre couverture !

toit en cuivre

Avantages et inconvénients d’une toiture en cuivre

Le cuivre est indiscutablement le plus durable des matériaux de couverture de toit. Il résistera sans sourciller aux intempéries, à l’eau de pluie, aux grêlons, aux chocs, au vent…

Le cuivre est un métal extrêmement malléable et souple : il se prêtera à n’importe quelle forme de toiture, y compris les toitures arrondies et courbées. Il épousera les formes et jonctions entre les pans de toiture sans avoir à faire de raccord disgracieux.

Naturellement antifongique, le cuivre ne craint pas les attaques de mousses, lichens et autres champignons, pollution, et retombées acides qui obligent à faire du démoussage de toiture sur les autres matériaux de couverture.

Le cuivre ne craint pas les variations de température et ne souffrira pas d’effets de dilatation, contrairement aux autres toitures en métal.

Pour ce qui est su style, le cuivre et sa patine naturelle s’accorderont aussi bien à l’architecture ancienne qu’aux constructions contemporaines.

Légères, les feuilles de cuivre à manipuler en hauteur ne nécessitent pas de gros engins de levage et de manutention comme les tuiles, l’ardoise ou les bacs acier.

La durée de vie d'une toiture en cuivre est en moyenne de 100 ans, mais de nombreux exemples existent qui prouvent que leur longévité va bien au-delà.

Pour ce qui est des inconvénients, le principal est l’impossibilité de mélanger du cuivre avec d’autres éléments métalliques. Ce qui veut dire notamment que les gouttières devront également être en cuivre.

Et second inconvénient du cuivre : son prix. Le cuivre est un matériau de couverture noble, et son prix est à l’avenant. Mais cette donnée doit être pondérée par l’absence de besoin d’entretien et d’utilisation de produits de nettoyage ou de risques d’altération. Donc moins de réparations et un amortissement dans le temps qui est certain.

Comme toute couverture de toit métallique, le cuivre n'est pas un bon isolant thermique. Il faudra donc isoler votre sous-toiture avec les matériaux adaptés.

Prix d'une toiture en cuivre

Le prix d’une toiture en cuivre se chiffre entre 45 et 90 € le mètre linéaire.
Auxquels il faudra ajouter au moins 25 € de main d’œuvre par m² pour la pose.

Les éléments de fixation et les gouttières seront eux aussi plus chers que s’ils étaient en zinc.
Le prix d’une gouttière en cuivre ou descente de pluie en cuivre se chiffre entre 20 et 100 € le m/l.

Comparez les tarifs des couvreurs