Isolation de toiture : étapes, types isolant, tarifs (2022)

L'isolation de toiture est essentielle pour éviter les déperditions de chaleur et faire des économies d'énergie. Les travaux d'isolation sont donc des travaux indispensables qu'il faut soigner tant au niveau du choix des matériaux que de la qualité de la pose.

Retrouvez dans ce guide tout ce qu'il faut savoir sur l'isolation de toiture afin de vous aider à faire les bons choix.

Prix de l'isolation de toiture

Pourquoi une isolation de toiture ?

Avant tout, une bonne isolation améliore le confort des habitants, car la température reste constante et l'ensemble de l'habitation chauffe plus rapidement en cas de froid extérieur. En été, la chaleur pénètre également moins vite et l'isolation préserve la fraicheur plus longtemps.

L'isolation d'une toiture est nécessaire pour limiter les pertes d'énergies, car le toit est la première source de déperdition d'énergie dans une maison. La toiture est à l'origine de près de 30 % des pertes thermiques d'une habitation.

Ainsi, une maison mieux isolée permet de baisser les factures d'énergie de manière rapide et parfois importante.

Enfin, une bonne isolation valorise votre bien immobilier, car votre maison prend de la valeur en cas de revente ou de mise en location. La classe énergétique est mieux notée.

Les isolants de toiture

Les types d'isolants de toiture

Il existe différents types d'isolant pour toiture :

  • les isolants synthétiques, issus de l'industrie pétrochimique, comme le polystyrène ou le polyuréthane, par exemple
  • les isolants minéraux, issus de la transformation de matières minérales. Par exemple : la laine de verre, la laine de roche, la perlite expansée ou le verre cellulaire
  • les isolants naturels d'origine animale ou végétale : ouate de cellulose, liège, fibres de bois, lin, chanvre, laine de mouton

Ils existent sous différentes formes :

  • en vrac à épandre 
  • en vrac à souffler ;
  • en panneaux à poser ;
  • en rouleau à dérouler.

La projection est une excellente alternative à la laine de verre : la mousse polyuréthane se dilate une fois pulvérisée et peut facilement prendre place dans les cavités les plus difficiles d’accès.

Les isolants en mousse assurent l’étanchéité à l’air de vos combles perdus. Ils sont utilisés uniquement dans les combles non aménageables, à fermettes, etc.

Privilégiez une mousse à cellule fermée avec une valeur d’isolation oscillant entre R=6 et R=6,5, elles sont un peu plus chères, mais plus performantes.

Les critères de choix d'un isolant de toiture

Un matériau d’isolation de toiture se choisit selon un ensemble de facteurs :

  • le coefficient de résistance thermique (R), c'est-à-dire la capacité d'isolation du matériau en fonction de son épaisseur. Plus le coefficient est élevé, plus le matériau est isolant. Pour être efficace, l’isolation d’une toiture doit atteindre un coefficient de résistance thermique de R>6 ;
  • la conductivité thermique, c'est-à-dire la capacité à conduire la chaleur. Plus la conductivité est faible, plus le matériau isole ;
  • le déphasage thermique qui correspond à la capacité du matériau à retenir la pénétration de la chaleur. Plus le déphasage est élevé, plus le matériau est isolant ;
  • la résistance aux insectes et aux rongeurs ;
  • la résistance au feu ;
  • l'usage recommandé ;
  • votre budget ;
  • la surface à isoler ;
  • l'épaisseur ;
  • la durabilité ;
  • le confort ;
  • le recyclage et les aspects écologiques ;
  • la facilité de pose ;
  • l'isolation thermique.

Pour en savoir plus, consultez notre dossier complet sur le prix d'une isolation de toiture

Les matériaux d'isolation de toiture : comparatif

À chaque besoin et à chaque situation correspond un matériau adapté.

Le meilleur matériau d’isolation des combles perdus ne sera pas le meilleur matériau isolation de toiture pour combles aménagés de grande taille. 

Les laines minérales : laine de verre ou laine de roche

  • économiques
  • résistance à l'humidité fluctuante
  • masque indispensable lors de la pose, car certaines personnes sont allergiques
  • R= 2,5 à 3 pour 10 cm (LDV)
  • R= 2,3 à 2,9 pour 10 cm (LDR)
  • en rouleau, panneau semi-rigide ou flocons
  • isolation par superposition, en rouleaux, pour les mansardes ou combles non aménagés
  • idéales pour les grandes surfaces de toit

Les laines végétales : laine de chanvre, laine de bois...

  • R= 2,4 pour 10 cm
  • isolant biosourcé
  • en rouleau uniquement ou en plaques pour la toiture.
  • performances acoustiques excellentes
  • pour les épaisseurs modérées et les poses verticales (poids important)
  • attention aux ponts thermiques, car les espaces vides sont difficiles à combler

La laine animale

  • R= 2,5 pour 10 cm
  • isolant biosourcé.
  • en rouleau uniquement ou en plaques pour la toiture
  • performances acoustiques excellentes
  • pour les épaisseurs modérées et les petites surfaces de toiture
  • choisir une laine traitée anti acariens
  • offre un confort incomparable pour les habitants des combles aménagés

Le polystyrène extrudé

  • R= 2,8 pour 10 cm
  • en vrac ou en panneaux semi-rigides
  • inflammable
  • pose par insufflation réservée aux professionnels
  • pose par insufflation qui permet d’accéder aux recoins les plus cachés
  • idéal pour compléter une isolation de combles

La mousse polyuréthane

  • R= 4,2 pour 10 cm
  • en vrac ou en panneaux semi-rigides.
  • inflammable
  • pose par insufflation réservée aux professionnels
  • performances isolantes supérieures, mais volatilité du produit et durabilité moindre
  • utilisé surtout pour l’isolation des planchers ou combles perdus (par insufflation) ainsi que dans les endroits sous toiture particulièrement difficiles à atteindre
Isolation sous toiture étape

Comment isoler un toit ?

Il existe trois techniques d’isolation de toiture :

  1. l’isolation des combles perdus
  2. l’isolation en sous-toiture des combles aménagés
  3. l’isolation thermique extérieure du toit (ITE ou sarking)

L'isolation sous toiture des combles perdus

Des combles sont dits perdus lorsque :

  • la hauteur sous-plafond est inférieure à 1.80 m ;
  • lorsque le sol n'est pas assez robuste pour supporter un aménagement ;
  • lorsque la charpente encombre l'espace au point de ne pas avoir de place pour un aménagement.

On pose l’isolant entre les chevrons de la toiture. Des travaux complémentaires comme la pose d’un pare-vapeur sont à prévoir, afin d’éviter la condensation de l’air dans les parois.

La technique d’isolation des combles perdus est la plus facile à mettre en œuvre. On pose ou souffle directement l’isolant sur le plancher, c’est économique et rapide.

L’isolation de toiture par l’intérieur est rapide à réaliser et ne nécessite pas de travaux sur la toiture. C’est le type d’isolation prévu pour les combles perdus (non aménageables). Les combles perdus sont inhabitables à cause d’une faible hauteur sous plafond.

L’isolation se fait le plus souvent par soufflage. L’isolant peut également être disposé sur ou sous le plancher, ou entre les solives.

L’isolation sous toiture des combles aménageables

L'isolation d'une toiture par l'intérieur est aussi parfois appelée isolation sous rampants. Elle est utile en cas de combles aménageables.

Isoler des combles habitables nécessite de poser une membrane pare-vapeur ou un écran entre l’isolant et la couverture. Il faut également prévoir la pose de parois, de manière à dissimuler les isolants.

Cette méthode d'isolation par l'intérieur nécessite la pose d'une première couche d'isolant sur les chevrons de la charpente, puis d'une seconde couche posée perpendiculairement sur un contre-chevronnage. Un revêtement mural recouvre ensuite l'ensemble.

À noter : les combles avec une hauteur moyenne de 1,80 m sous la charpente et une inclinaison du toit supérieure à 30 %, sont dits « combles aménageables ».

ITE toiture ou sarking

L’isolation de toiture par l’extérieur (ITE) est généralement plus coûteuse qu’un projet d’isolation par l’intérieur, mais permet un meilleur agencement de l’espace sous les combles pour y faire des pièces à vivre par exemple. Cela demande plus de travail, plus de temps et plus de matériaux, mais également plus de savoir-faire technique.

Pour une isolation par l'extérieur, il est possible d'utiliser une technique de projection d'isolant en vrac (par exemple du chanvre ou de la cellulose) ou des panneaux en polystyrène extrudé ou de laine de verre.

Le sarking est une technique récente d’ITE (Isolation Thermique Extérieure) par le toit, dont la mise en place est beaucoup plus complexe.

Les strates du sarking sont les suivantes :

  1. chevronnage
  2. pare-vapeur
  3. isolant
  4. écran de toiture
  5. contre lattage
  6. liteaux
  7. couverture

L’isolant est sous forme de panneaux posés entre la charpente et la couverture. C’est la raison pour laquelle cette méthode ne devient intéressante que si vous avez prévu de rénover intégralement votre toiture (il faut déposer la couverture et la reposer).

L’isolation thermique par l’extérieur est très performante et on l’utilise beaucoup dans les régions de montagne ou exposées à la neige.

Toutefois, les couvreurs spécialisés en sarking sont plus rares et difficiles à trouver, cela pourrait faire monter le devis si vous n’êtes pas dans une région avec ce type d’artisans spécialisés.

Isolation de toiture : les questions fréquentes (FAQ)

J'ai remarqué de l'humidité sous ma toiture. Que dois-je faire ?

Toute humidité sous toiture doit faire l’objet d’une inspection soignée. L’humidité peut être due à de la condensation (point de rosée) ou à une fuite au niveau de votre couverture. Il convient également d’inspecter la charpente pour voir si l’humidité n’a pas pénétré plus loin.

La laine de verre d’isolation de ma toiture est humide. Dois-je la changer ?

La ventilation sous toiture favorise le séchage de l’isolant. La laine de verre qui n’est pas exposée à répétition à l’eau sèche rapidement. Si celle-ci est régulièrement humide, cela signifie qu'il y a une fuite dans votre couverture de toit. Faites venir un couvreur qui diagnostiquera votre toiture et réparera la fuite rapidement.

Une fois la fuite repérée et réparée, changez la plaque de laine de verre concernée. Il peut toutefois être utile de louer un déshumidificateur professionnel pour quelques jours pour accélérer le séchage des parois.

L’utilisation d’un pare-vapeur est-elle obligatoire pour l’isolation de ma toiture ?

La réglementation impose que l’isolation de toiture soit complétée par une membrane pare vapeur ou un frein vapeur. Cette membrane est impérative pour réaliser l’étanchéité à l’air des combles.

L’étanchéité à l’air sous toiture se réalise à l’aide des pièces de pose adaptées : mastic d’étanchéité en périphérie, adhésifs adaptés et durables à la jonction entre les différents lés de membrane et au pourtour des gaines ou conduits. La membrane pare vapeur doit toujours être positionnée du côté chauffé de la paroi, soit entre l’isolant et le parement.

L’écran de sous-toiture améliore-t-il l’isolation de ma toiture ?

Un écran de sous toiture HPV (Hautement Perméable à la Vapeur d’eau) protège la charpente et les combles des pénétrations accidentelles d’eau (lorsqu'il y a une rupture d’un élément de couverture, par exemple).

La mise en œuvre de ce type d’écran est récente et un grand nombre de maisons anciennes ne possèdent pas d’écran de sous toiture. Or, en rénovation, la mise en œuvre d’un EST ne peut être réalisée qu’avec une dépose de la couverture permettant une pose continue de l’écran afin de protéger également les bois de charpente.

Si la couverture de votre habitation ne nécessite pas de réfection, sa dépose représente un coût généralement important.

En rénovation, lorsque la toiture ne comporte pas d’écran de sous toiture et que la couverture ne nécessite pas de réfection, il vaut mieux laisser une lame d’air sous liteaux plus importante que les 2 cm exigés au minimum pour la ventilation des couvertures. Cela permet un séchage plus rapide en cas de pénétration accidentelle d’eau.

Faut-il mettre une ou deux couches d’isolant de toiture ?

Tout dépendra de l’isolant choisi, du matériau de couverture et de la performance thermique recherchée.

Monocouche ou multicouches, les performances thermiques des matériaux isolants superposés s’additionnent. Deux couches d’isolant R=2 superposées auront donc une performance de 4, etc.

Il existe aujourd’hui des matériaux d'isolation à très hautes performances thermiques, et qui plus est certains isolants comme la laine de verre existent en plusieurs épaisseurs, si vous n’avez pas à économiser l’espace sous toiture dans vos combles.

L’important est surtout de vous assurer qu’il n’y ait pas de ponts thermiques et qu’il y ait une continuité entre l’isolation de la toiture et celle des façades de votre habitation.

En 2022, est-ce toujours possible de faire isoler mes combles sous toiture pour 1 € ?

Découvrez les nouvelles aides financières toiture 2022 mises à jour dans notre guide.

Quelle est l'épaisseur d'isolant idéale pour isoler une toiture ?

Tout dépend de votre structure de toiture, de votre couverture, du type de comble, de vos besoins et de votre budget.

L’épaisseur des isolants est fonction de la performance que vous souhaitez pour votre habitation. Néanmoins, il existe une réglementation thermique qui détermine des épaisseurs souhaitables à minimum : la RT 2020 ou RE 2020 applicable à toute nouvelle construction. Elle impose une épaisseur d'au moins 300 mm pour l'isolant. Dans le cas contraire, le bâtiment ne peut être qualifié de bâtiment à énergie positive (BEPOS). Pour rappel, la RT 2012 imposait 100 mm pour l'isolation de la toiture.

Mes façades et mon sous-sol sont très bien isolés et mon système de chauffage performant : dois-je quand même isoler ma toiture ?

Même si votre habitation est parfaitement isolée au niveau de la façade, des murs et du sous-sol, il est impératif d'isoler votre toiture.

Il faut savoir que 30 % des fuites énergétiques d’un bâtiment sont dues à la toiture. En effet, une toiture est une véritable « passoire thermique ». Tout simplement parce que la chaleur monte et s’échappe par le toit.

Quel est le meilleur isolant pour une toiture ?

Pour connaître l'efficacité d'un isolant, il faut prendre en compte le coefficient de résistance thermique du matériau. Il est indiqué par un chiffre renseignant un R. Plus le chiffre R est élevé, plus le matériau est isolant.

Ainsi, la mousse polyuréthane est à R = 4.2 pour 10 cm. Le polystyrène extrudé à 2.8, la laine minérale et la laine animale à 2.5 et enfin la laine végétale à 2.4.

Comment isoler une vieille charpente visible ?

Certaines maisons anciennes disposent de charpentes visibles et de combles non aménageables. Ce type de charpente n'est donc pas isolable par l'intérieur de l'habitation. Il existe des isolants pouvant se poser par l'extérieur, comme des isolants en mousse en contact direct avec la charpente ou des panneaux sandwichs.

Apprenez-en également davantage sur les travaux annexes liés à la toiture.

Comparez les tarifs des couvreurs