Tout savoir sur le chéneau de toit : pose, prix et entretien

Canaliser l'eau de la toiture est un enjeu essentiel pour préserver une construction de l'humidité et des infiltrations. Ainsi, les chéneaux de toit sont indispensables. 

Quelle est la différence avec une gouttière ? Quelle est la définition d'un chéneau ?  Pourquoi et comment en installer ? Quels sont les gestes à faire pour l'entretenir ? 

Ce guide sur le chéneau de toit vous donne des informations utiles et concrètes pour tout comprendre.

Qu'est-ce qu'un chéneau de toit ?

Un chéneau de toit est un conduit intégré à la base d'une toiture pour recueillir les eaux de pluie. Il s'agit d'un élément important dans la construction d'un bâtiment : il récupère les eaux pour les évacuer dans des tuyaux de descentes.

Les chéneaux de toit étaient autrefois conçus en même temps que la maçonnerie et étaient souvent en pierre ou en terre cuite. Aujourd'hui, les chéneaux peuvent être conçus dans différents matériaux : zinc, PVC, alu, acier, galva, inox, cuivre, bois, métal, etc.

Les chéneaux sont recouverts par le revêtement du mur ou des bardages. On trouve des chéneaux de toit essentiellement sur des églises, des anciens bâtiments ou encore des bâtiments industriels ayant une grande surface de toiture.

Bon à savoir : Le mot chéneau signifie chenal ou canal en latin. Selon les régions, on parle de cheneau ou de chéneau, mais sa définition reste la même !

chéneau de toit

Quelle est la différence entre un chéneau et une gouttière ?

Un chéneau et une gouttière ont la même utilité, mais une gouttière est un élément indépendant accroché à la toiture par des crochets tandis qu'un chéneau est intégré à la structure du bâtiment, à la base du toit. Une gouttière est aussi généralement plus étroite qu'un chéneau. Il faut savoir qu'une gouttière est aussi appelée un chéneau suspendu.

Quels sont les différents types de chéneau ?

On distingue :

  • le chéneau posé sur un lit en plâtre et un entablement en pierre. Ce type de chéneau est large d'environ 30 cm et il est possible de marcher dessus, ce qui facilite son entretien ;
  • le chéneau à l'anglaise, moins large avec un support métallique comme un bac acier par exemple, intégré dans un coffrage 
  • le chéneau encastré contre un mur, entre deux pans de toiture ou entre un mur et une toiture. Il peut aussi se trouver sur un mur en limite de propriété.

Bon à savoir : La commune peut imposer des contraintes architecturales concernant l'évacuation des eaux pluviales par l'intermédiaire de gouttières ou de chéneaux. Les régions ont aussi des habitudes dans la mise en œuvre. Il est important de se renseigner à la mairie dont vous dépendez avant d'engager tous travaux.

Pourquoi construire un chéneau de toit ?

Les chéneaux ont les mêmes avantages qu'une gouttière. Un dispositif de retenue d'eau de pluie venant de la surface du toit est indispensable pour éviter les infiltrations. Sans chéneau ou gouttière, les façades et les murs d'un bâtiment risquent de se détériorer rapidement.

Côté pratique, les chéneaux permettent de récupérer les eaux de pluie pour arroser le jardin, par exemple. Il existe pour cela des kits de raccord entre un chéneau et un récupérateur d'eau.

Les chéneaux sont souvent intégrés au niveau des corniches, ce qui a pour conséquence qu'ils ne sont pas visibles du sol. C'est un avantage esthétique important. Les chéneaux donnent du cachet et une plus-value réelle à une maison.

Comment installer un chéneau de toit ?

L'installation d'un chéneau est une étape cruciale. Il est, en effet, impossible de démonter un chéneau, car il est intégré à la structure du bâtiment.

Un chéneau peut être posé sur un entablement solide généralement en pierre ou en béton ou encaissé à l'aide d'un coffrage pour le soutenir. Un chéneau peut aussi être encastré entre deux pans de toiture ou entre un mur et une toiture.

Un chéneau de toiture doit également être relié à un tuyau de descente le long du mur pour évacuer l'eau.

Les dimensions du chéneau doivent être adaptées et calculées en fonction de la surface du toit, de l'inclinaison de la toiture et de la quantité de précipitations dans la région. La largeur, la profondeur, la longueur et la pente du chéneau doivent permettre d'évacuer l'eau rapidement pour éviter un éventuel trop plein. La pente doit être au moins de 5 millimètres par mètre.

Si un raccordement est nécessaire lors de l'installation, veillez à leur réalisation. En cas de défaut sur la soudure d'un chéneau en zinc, par exemple, c'est l'ensemble du mur qui peut être endommagé par des infiltrations d'eau.

Bon à savoir : Les raccords sont plutôt rares. Les chéneaux de toit sont souvent réalisés sur mesure pour des rénovations.

Quels sont les avantages en fonction des matériaux ?

Les chéneaux métalliques sont les plus fréquents, du fait de leur résistance et de leur longévité.

Parmi les chéneaux en métal, les chéneaux en acier son les plus abordables en termes de coût. Ils peuvent toutefois rouiller ce qui diminue leur durée de vie.

Les chéneaux les plus courants sont en zinc, du fait de l'excellent rapport entre leur prix et leur longévité. Ils résistent très bien à l'humidité et sont très robustes. Ils peuvent rester en place sans problème pendant une cinquantaine d'années.

Les chéneaux en aluminium sont très prisés, mais aussi plus chers. Ils sont très robustes et ne craignent pas le gel.

Les chéneaux en cuivre sont particulièrement esthétiques et durables, mais ils sont toutefois de plus en plus rares à cause de leur prix élevé.

Enfin, les chéneaux en PVC sont très économiques, mais restent moins durables que l'alu ou le zinc.

Quel est le prix d'un chéneau de toiture ?

Un chéneau de toit se conçoit sur mesure en fonction de l'environnement où il sera intégré. Son prix est donc variable et dépend beaucoup du matériau utilisé.

Type de chéneau

Prix au mètre linéaire hors pose

Cuivre

115 - 130 €

PVC

30 - 40  €

Acier

35 €

Galva

30 - 40  €

Zinc

70 - 90 €

Alu

80 -100€

Le prix de la pose d'un chéneau varie en fonction de plusieurs critères, dont notamment le matériau, les dimensions, le type de chantier et les éventuelles difficultés d'accès, la situation géographique et le tarif horaire de l'artisan poseur.

Le prix d'une intervention d'un artisan zingueur est comprise en moyenne entre 60 € et 200 € du mètre linéaire pour la pose d'un chéneau.

Comment entretenir un chéneau de toit ?

Le principal inconvénient des chéneaux de toit est que qu'ils ne peuvent pas être contrôlés depuis le sol. Leur conception oblige à monter sur le toit pour vérifier s'ils sont en bon état et s'ils ne sont pas percés ou bouchés.

Plusieurs fois par an, notamment à l'automne et au printemps, il est essentiel de procéder à un nettoyage du chéneau de façon minutieuse. Il s'agit de retirer les branchages, les feuilles mortes et la mousse qui a pu se former le long du chéneau.

Le principe est de faire en sorte que rien n'obstrue la bonne circulation de l'eau. Pour minimiser l'accumulation de corps étrangers dans un chéneau, il est possible de poser une grille pour chéneau.

Comment réparer un chéneau de toiture ?

Les problèmes les plus souvent rencontrés avec un chéneau sont les fuites. Avec le temps et en fonction de la robustesse du matériau utilisé, un chéneau peut s'abîmer ou se percer.

Comment réparer un chéneau percé ?

Les chéneaux en zinc ou en PVC doivent être vérifiés régulièrement et les éventuels trous colmatés rapidement.

Pour réparer un chéneau qui fuit, commencez par nettoyer soigneusement l'endroit percé du chéneau avec une brosse et de l'eau additionnée éventuellement d'alcool à brûler si la surface est graisseuse. Il existe deux solutions de réparation par l'intérieur du chéneau :

  • enduire avec du mastic et recouvrir avec une toile de verre, puis étaler une dernière couche de mastic ;
  • passer deux couches de bitume de couverture en diluant la première couche avec un peu d'eau. Il est aussi possible d'utiliser une bande bitumeuse autoadhésive ou du spray bitumeux.

Quand réparer un chéneau qui fuit ?

Veillez à faire vos travaux à un moment où la météo est clémente. Évitez les épisodes de pluie ou de vent. Il faut aussi que le temps soit sec pour que les produits appliqués puissent sécher correctement.

Nos autres pages :