Nettoyage de toiture : les bons gestes à avoir

Le nettoyage de toiture est un entretien absolument indispensable que l’on néglige pourtant de faire, du moins tant que la toiture n’est pas recouverte de mousse ! Regardons ensemble comment bien nettoyer sa toiture facilement et efficacement.

Nettoyage de toiture

Pourtant, nettoyer sa toiture permet non seulement de l’entretenir et ainsi de prolonger sa longévité, mais c’est aussi l’occasion de vérifier son état général et de repérer des petites faiblesses faciles à réparer, avant qu’elles ne se transforment en infiltrations, fuites, perméabilité de l’isolation par condensation, et au final besoin de rénover les gouttières ou toute la couverture de toit !

En d’autres termes, nettoyer la toiture et une excellente façon d’éviter de refaire sa toiture et permet d’économiser des milliers d’euros.

La surface du toit étant hors de notre vue, nous avons tendance à oublier que c’est pourtant la principale façade de notre maison.

Une toiture propre est plus solide (elle résiste mieux aux agressions externes et à l’usure du temps), plus étanche (elle protège plus efficacement contre les infiltrations), plus agréable à regarder et plus saine.

Quand faut-il la nettoyer sa toiture ?

Le moment et la fréquence de nettoyage de votre toiture dépendent du matériau de couverture, de l’âge de votre toiture, et de votre environnement : on devra nettoyer sa toiture beaucoup plus souvent si l’on est entouré d’arbres et de végétaux ou en milieu très pollué par exemple.

Dans tous les cas, on nettoie sa toiture :

  • par temps sec
  • hors vent
  • hors canicule
  • en journée
Et on suit toutes les règles de sécurité liées au travail en hauteur si on n’a pas souhaité confier ce travail à un spécialiste.

Au printemps : c’est le moment propice pour vérifier que l’hiver n’a pas fait subir trop de dommages à la toiture et faire le tour des jointures et parties fragiles du toit, ou encore déloger les nids d’oiseaux (avec soin et délicatesse !)

À la fin de l’automne : pour retirer toutes les feuilles mortes, branchages, mousses, champignons, lichens et salissures. 
thumb-tack

Important

Le travail en hauteur sur toiture est très risqué : si vous n’avez pas l’habitude de ce genre de travail,
vous mettez votre vie en danger !

Pour accéder à la toiture et se sécuriser, il faut un équipement particulier : échelles, échelles de couvreur, ligne de vie… Les professionnels disposant déjà de cet équipement et vous n’aurez pas à l’acheter (vous ne trouverez pas tout en location)

Certains matériaux demandent des savoirs fiers et techniques particuliers. Un professionnel est formé à ce genre d’intervention.

Quelles parties nettoyer ?

Saillies : vérifiez l’étanchéité des avancées ou débords de toit et supprimez tous les nids ou les essaims nichés dans votre toiture.

Ventilation : nettoyez l’ouverture et vérifiez la bonne tenue de la grille d’aération.

Couverture : la technique dépendra du matériau, mais le nettoyage permet de repositionner les éléments déplacés, changer les éléments abîmés et nettoyer la couverture.

thumb-tack

Important

Certaines couvertures particulières comme le chaume, les panneaux photovoltaïques, la toiture végétalisée ou l’ardoise seront mieux entretenues si vous faites appel à des professionnels : en intervenant vous-même sans savoir exactement ce que vous faites, vous risquez de faire plus de mal que de bien à votre toiture !

Ouvertures : vérifiez les liaisons sur les fenêtres, châssis et lucarnes et contrôlez-en l’étanchéité.

Fixations : vérifiez les fixations sur les arêtes du toit, les rives, les éléments décoratifs, les faîtages et les éventuels panneaux solaires.

Raccords de cheminée : vérifiez les raccords,  aspirateurs à fumée et la sortie du toit et contrôlez l’étanchéité.

Arêtes et faîtages : vérifiez les fixations et contrôlez l’étanchéité.

Noues : vérifiez les fixations des tuiles en périphérie de la noue et contrôlez l'étanchéité, enlevez les végétaux.

Éléments décoratifs : vérifiez les fixations et repositionnez-les si nécessaire.

Gouttières : nettoyez régulièrement gouttières et conduits et contrôlez les soudures et les descentes.

Nettoyage de toiture

Nettoyage de gouttières

Les gouttières devraient être nettoyées plus régulièrement que la toiture elle-même. Ce type d’entretien peut être compris dans un forfait de nettoyage de toit. Le nettoyage de gouttière consiste essentiellement à retirer les feuillages et tout débris qui pourrait empêcher l’évacuation des eaux de plue, sur l’ensemble du circuit d’évacuation (gouttières, chéneaux, descentes, trop-pleins, grilles, crapaudines...)

Si vos gouttières sont percées, profitez-en pour combles les fuites avec des mastics ou revêtements adaptés.

Le prix d’un nettoyage de toiture

Si vous faites appel à un professionnel, un couvreur vous proposera un tarif horaire ou un budget forfaitaire pour ce travail. Demandez plusieurs devis et comparez les propositions. À titre indicatif il vous en coûtera environ 350 € pour nettoyer une toiture en tuiles de 100 m².


Apprenez-en également davantage sur 


Comment nettoyer une toiture ? Les différentes méthodes.

Par nettoyage de toiture, on entend 5 étapes principales :

  1. La vérification et inspection de toiture
  2. L’évacuation à la main des débris et feuillages
  3. Le nettoyage de la surface
  4. Le traitement de la surface grâce à une anti-mousse et un hydrofuge
  5. La réimperméabilisation grâce à une peinture à base de résine.

Le nettoyage de toiture au nettoyeur haute pression

Efficace, rapide et performant : en un jet votre toiture est propre comme neuve. Mais cette technique de nettoyage ne convient pas à toutes les toitures e pourrait fragiliser fissurer ou rendre poreux certains matériaux.

Renseignez-vous au moment de l’achat de votre matériau de couverture sur la meilleure façon de le nettoyer.

Le nettoyage de toiture à la brosse douce/dure
Prescrire la brosse en paille de fer, trop agressive. Préférez évidemment un long manche pour épargner votre d’eau. Avec une simple brosse dure, vous pouvez éliminer facilement les mousses et les lichens incrustés sur le toit. Procédez ensuite au rinçage de votre toiture en partant du haut du toit.

Attention toutefois de ne pas boucher votre gouttière avec les résidus de mousse : placez une grille ou un tamis à l’entrée de votre canalisation de descente.

Le nettoyage de toiture à l’eau de javel ou au chlore : jamais. Sous aucune condition. Cela ruinerait votre toiture.

Le nettoyage de toiture au nettoyeur vapeur : idem. Mais cette fois c’est votre écran d’étanchéité ou votre isolant que cela ruinerait. Dans certains cas comme le shingle cela pourrait même décoller votre revêtement.


Le nettoyage de toiture à l’eau chaude et au savon ou détergent naturel
Convient dans la plupart des cas. Attention toutefois, votre eau sale s’écoulera vraisemblablement dans vos gouttières et finira dans votre circuit d’eaux pluviales : un détergent biodégradable n’est pas seulement préférable, c’est obligatoire. Dans le cas contraire, bouchez les évacuations afin que l’eau sale ne pénètre pas ce circuit.

tuiles avec mousse

Quel produit de démoussage choisir ?

Le nettoyage seul ne suffit pas pour garder la toiture propre. Les mousses et les lichens reprennent assez vite leur droit. Vous devez donc appliquer un traitement anti-mousse et hydrofuge au toit une fois propre. Cela protégera votre toiture et retardera le prochain nettoyage.

Les produits anti-mousses diluables à l’eau sont les plus répandus. Prêts à l’emploi, il suffit généralement de les répandre sur la toiture à l’aide d’un pulvérisateur. On laisse généralement poser 24 heures au bout desquelles il suffit de rincer et de récupérer les déchets végétaux avant qu’ils ne pénètrent les canalisations.

Il existe également des traitements de toiture anti-mousse à action rapide ou sans rinçage. Souvent biodégradables et à action lente, ils doivent être appliqués pendant les saisons particulièrement chaudes et sèches pour agir efficacement, car ils mettent jusqu’à deux mois pour être réellement efficaces. Il faudra alors remonter sur la toiture ou faire revenir votre artisan pour l’hydrofugation.

Il existe des produits de démoussage préventifs ou curatifs : choisissez selon votre situation.  Les produits de démoussage sont vendus en bidons de 5 à 20 litres, de 1,20 à 4 € le litre en moyenne. 1 litre vous permettra de traiter en moyenne 5 m².

thumb-tack

Important

Le démoussage doit obligatoirement être pratiqué par un professionnel lorsque les matériaux de couverture contiennent de l’amiante.
Si votre résidence se trouve en bordure de route et si le chantier occasionne certaines perturbations sur la voie publique, une autorisation à la commune peut devoir être demandée.

Et puisque vous en êtes à démousser votre toiture, profitez-en pour démousser votre façade : cela vous permettra de repérer les éventuelles dégradations et de les réparer, de vérifier les fissures faciles à voir après un décapage complet.

La pose de fils de cuivre : méthode innovante 

Il existe une méthode très intéressante pour lutter contre la mousse de toiture.

En plaçant des fils de cuivre au ras et sur le haut de votre toiture, la pluie provoquera une oxydation qui chassera mousse et lichen. La mousse, élément vivant, ne peut pas se développer en présence de sulfates de cuivre. Il suffira de changer les fils de cuivre tous les cinq ans.

Cette solution vaut pour la lutte contre les mousses, elle ne remplace pas pour autant le nettoyage de toiture.

Attention

La pose de fils de cuivre ne convient pas sur les toitures métalliques (acier, zinc, alu.) Le vert de gris est un composé toxique qui doit être manipulé avec des gants.

Plus la surface du toit est grande, plus le diamètre du fil de cuivre devra être élevé. Un diamètre de 2,5 mm est le diamètre minimum pour être efficace sur une toiture de 100 m² environ.

Si la mousse est déjà installée, la méthode du fil de cuivre s’avérera inutile.

produits nettoyants fait maison

Les produits de nettoyage « maison »

Par souci écologique et puisque l’eau sale de nettoyage de toiture risque fort de terminer soit dans le circuit des eaux pluviales soit dans le sol autour de votre maison, il est conseillé d’utiliser des produits de nettoyage, démoussage et hydrofugation écologiques dans la mesure du possible. Certains préfèrent recourir à des produits « faits maison ».


À vous de tester l’efficacité de ces recettes sur votre toiture.

Acide citrique

Élimine de façon naturelle et écologique la mousse, le lichen et champignons, en quelques jours. Attention, la terre cuite et l’ardoise peuvent se décolorer sous l’action de l’acide.

  1. 8 litres d’eau tiède
  2. 600 gr d’acide citrique
  3. 150 g de bicarbonate de soude
  4. 15 gouttes d’huile essentielle de Tea tree (en option)
    20 ml d’huile (celle pour la salade)
  5. Vaporisez ou versez la solution sur la surface bien sèche.
    Laissez agir 2 à 3 jours sans pluie.
  6. Nettoyez au balai-brosse puis au jet d’eau ou laissez faire la pluie.

Bicarbonate

  1. Préparez dans un seau 3 litres d’eau bouillante mélangée au contenu d’une tasse à café de bicarbonate.
  2. Frottez terrasse, façade ou allée avec un balai-brosse imprégné de cette solution.
  3. Laissez agir 2 heures au moins puis rincez abondamment à l’eau claire.


Cristaux de soude

  1. Passez un balai-brosse imbibé d’une solution composée d’eau chaude et de cristaux de soude (comptez 2 cuillerées à soupe pour 1 litre d’eau) sur la couverture rongée par la mousse.
  2. Si la mousse résiste, saupoudrez-la de cristaux puis passez le balai-brosse.

Eau chaude de cuisson de pommes de terre ou pâtes ou riz
Vaporisez les zones envahies de mousse ou de lichen avec l’eau de cuisson des pommes de terre salée.

Huile essentielle de basilic et savon
Vaporisez sur les mousses et lichens une solution composée d’eau chaude et de quelques gouttes d’huile essentielle de basilic mélangée à une cuillerée à soupe de savon liquide.

Vinaigre blanc pur
Le vinaigre blanc pur est également efficace pour éliminer la mousse, par pulvérisation.

Eau oxygénée
Les mains protégées par des gants de ménage, vaporisez de l’eau oxygénée à forte concentration sur les mousses et les lichens. Rincez


Apprenez-en également davantage sur 


Le traitement hydrofuge

L’application d’un traitement hydrofuge n’est pas obligatoire, mais fortement recommandée. Les solutions hydrofuges permettent de lutter contre l’humidité en rendant votre couverture déperlante (la pluie « glisse » sur la couverture).

Le traitement hydrofuge

Les produits hydrofuges sont généralement compatibles avec n’importe quel type de toiture, qu’il s’agisse d’une toiture en chaume, en tuile, en béton, en ciment ou en acier. Attention simplement de choisir le bon produit pour le bon matériau, une erreur et votre toiture sera rendue poreuse ou ne pourra plus respirer. Disponible en plusieurs coloris ou sans coloris, il s’applique avec une brosse ou par pulvérisation en une ou plusieurs couches selon le produit.

À noter que certains produits anti-mousses sont déjà proposés avec une solution hydrofuge intégrée.

Cas particuliers

Nettoyer une toiture en ardoises
Les ardoises synthétiques ainsi que des ardoises naturelles ont affaire à la mousse et la pollution. Avec des ardoises synthétiques, ce type de mousse se présente après environ dix ans. Le revêtement de protection du toit est alors usé, ce qui rend les ardoises poreuses. Des ardoises naturelles résistent mieux aux conditions météorologiques et ne souffrent de la mousse qu’après 15 à 20 ans.

Commencez, après inspection et remplacement des ardoises abîmées ou déplacées, par pulvériser un nettoyant (biologique) sur les ardoises et le laisser agir quelques instants. Rincez à l’eau. Il faut ensuite désinfecter les ardoises. En faisant cela, les dernières spores (fongiques) sont tuées.

Attention

Une couverture en ardoise ne supportera pas votre poids. Il faut utiliser des échelles de couvreur.

Toitures avec amiante
Avant 1997, l’usage d’amiante dans les matériaux de construction était normal et on peut encore trouver ces ardoises amiantées ou du fibrociment avec amiante sur de vieilles maisons. Ces toitures de doivent pas être nettoyées : des fibres d’amiante pourraient se détacher et finir dans l’air. Il faut les faire retirer si elles sont en mauvais état, ou les laisser intactes si la couverture ne présente pas de faiblesse ou d’usure particulière.

Toitures arrondies
L’inspection de la sous-toiture plusieurs fois par an permet d’éviter toute infiltration d’eau et de repérer tout signe de détérioration de toiture.

L’entretien des ouvertures nécessite de dégager ces dernières des feuilles et autres dépôts qui s’accumulent.

N’oubliez pas de nettoyer les rainures entourant les fenêtres de toit afin d’en garantir l’étanchéité et l’isolation.

Quant à la couverture, son entretien dépend du matériau utilisé. Le zinc, la couverture la plus répandue sur les toitures arrondies n’a quasiment pas besoin d’être nettoyé. Les toitures arrondies en verre se nettoient simplement avec une solution alcaline.


Apprenez-en également davantage sur 


F.A.Q

Quel professionnel contacter pour faire un nettoyage de toiture ?
​Un couvreur pourra faire ce genre de travaux d'entretien.

Le nettoyage de toiture améliore-t-il les performances d'isolation de mon toit ?
​Pas a priori mais il en améliore l'étanchéité et prévient tout problème d'infiltration qui pourrait gagner votre couche d'isolant et le rendre inefficace.

La présence de nids sur ma toiture est-elle  néfaste pour mon toit ?
​Pas nécessairement. Leurs déjections et les débris que les oiseaux ramènent peuvent toutefois obstruer vos gouttières. Pensez simplement à les nettoyer après la période de nidification. En revanche les essaims de guêpes ou frelons sont dangereux : contactez une entreprise spécialisée pour vous en débarasser.

À quoi sont dues les taches noires sur ma toiture en tuiles ?
​Il peut s'agir de traces de pollution, de traces de fumée de cheminée ou de signes précoces de moisissure. Un professionnel pourra diagnostiquer la raison de la présence de ce genre de taches.